ÉCONOMIE DES TERRITOIRES - Le gouvernement décline les priorités


La tenue de la 4ème édition des Journées Internationales des Régions (JIR) s’est déroulée la semaine dernière. Occasion pour le gouvernement de donner davantage d’éclairages sur ses priorités afin de booster l’économie au niveau des territoires. Organisée par le ministère des Affaires étrangères en collaboration avec le ministère de l'Intérieur et de la décentralisation avec le soutien du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), la 4ème édition des Journées Internationales des Régions dans le Vakinankaratra, plus précisément dans la ville d'Antsirabe, a duré trois jours. «Elle constitue une occasion de valoriser les ressources ainsi que les opportunités de développement de la Région notamment dans le secteur des énergies renouvelables et de l'agrobusiness, au moyen de conférences, d'expositions et d'activités culturelles», a-t-on expliqué avant d’ajouter que la suite se déroulera du 1er au 3 décembre prochain à Ranohira, dans la Région Ihorombe. On sait, par ailleurs, que la délégation de l'Economic Development Board of Madagascar (EDBM) a profité de la tenue des JIR dans la Ville d’Eaux pour échanger avec le gouverneur de la Région Vakinankaratra et son équipe dans le cadre du renforcement de la collaboration en matière de promotion des investissements ainsi que dans la perspective de l'organisation d'un dialogue régional public-privé. Pour l’agence rattachée à la Présidence de la République chargée de promouvoir les investissements, il est important d’évoluer dans un esprit partenarial afin que la Région puisse mieux valoriser ses atouts et mobiliser les ressources, notamment privées, nécessaires au développement de son tissu productif. Pour le Premier ministre Christian Ntsay, qui a fait le déplacement à Antsirabe, le gouvernement accorde la priorité à la réduction de l’écart de développement entre les Régions, à faire connaître aux partenaires techniques et financiers, bilatéraux et multilatéraux les projets existants dans ces Régions, à promouvoir les produits et savoir-faire régionaux, et à inciter les investisseurs locaux et internationaux à investir dans les territoires. Si les autorités régionales présentent leurs projets de développement prioritaires, les opportunités d’investissements et les potentialités économiques et commerciales au niveau de leur région, le gouvernement contribue à convaincre les partenaires et les investisseurs potentiels d’aller de l’avant. Des plateformes consulaires comme la Chambre de Commerce Canada – Madagascar (CanCham) aux dirigeants d’entreprises, en passant par les décideurs publics et les responsables locaux, plusieurs intervenants ont animé les échanges. Le panel sur la thématique «Quelle gouvernance foncière pour une décentralisation effective ?» a particulièrement intéressé les participants. Le chef du gouvernement qui a aussi profité de l’occasion pour souligner l’importance d’arrimer les initiatives à caractère économique aux enjeux des défis climatiques et de la protection de l’environnement. Appel à l’endroit de la diaspora Du côté du ministère des Affaires étrangères, on souligne que la promotion de l’économie des Régions figure dans la droite ligne des objectifs de la diplomatie économique mise en œuvre par le gouvernement, à travers ce département. C’est dans ce cadre que le réseau des ambassades et consulats de Madagascar est étroitement associé à la tenue de ces journées pour une meilleure visibilité des Régions à l’international. L’opération rejoint également le mandat du ministère de l’Intérieur et de la décentralisation, qui est de faciliter et encourager les dispositifs de partenariat associant les Régions, dans leurs missions de coordination du développement économique et social, et les différents acteurs extérieurs et internationaux. Rappelons que lors de la clôture des JIR, l’année dernière au mois de septembre, dans la Région Sofia, l’accent a déjà été mis sur la nécessité de «transformer ensemble nos potentialités en vecteur du développement». Les participants s’accordaient alors à dire que l’événement constituait une rampe de lancement des collaborations à venir entre la Région concernée et les partenaires internationaux. L’objectif de la rencontre a aussi été de mobiliser la diaspora afin de l'encourager et de l'inciter à s’investir et à investir à Madagascar. Plusieurs membres de la diaspora issus notamment de France, du Canada, de Russie et des États-Unis d’Amérique étaient intervenus virtuellement lors des échanges. Divers sujets dont l’électrification rural de proximité, l’investissement humain et la situation de la diaspora, ont été abordés. Et pour cette édition 2022, la contribution attendue de la diaspora a encore pris une place de choix dans les discours.
Plus récente Plus ancienne