Accueil » Politique » Nations Unies – Accent sur le développement inclusif
Politique

Nations Unies – Accent sur le développement inclusif

Rivo Rakotovao à la tribune des Nations Unies.

Devant l’Assemblée générale le président Rakotovao met l’accent sur l’inclusion sociale comme condition du développement.

L’inclusion. Devant l’Assem­blée générale (AG), des Nations Unies (ONU), hier, le développement inclusif a été le plaidé par Rivo Rakotovao, président par intérim, hier. Face aux défis des Objectifs du développement durable (ODD), il souligne la nécessité d’une adaptation de l’Organisation mondiale aux changements qui s’opèrent dans le monde.
« Le défi du développement durable et l’ambitieux Pro­gramme 2030 nécessitent une Organisation forte et efficace suscitant l’engagement de tous les Etats membres. Le monde change et évolue. Il exige que notre Organisation s’y adapte pour apporter davantage de cohérence dans ses approches et ses réponses », déclare le Chef d’État par intérim.
Ayant choisi de démarrer son grand oral devant l’AG des Nations Unies par un sujet d’ordre global, le locataire d’Ambohitsirohitra concède que la réalisation des ODD est un chemin pour le développement. Il ajoute, néanmoins, qu’il devrait, aussi, lutter contre les inégalités et garantir les droits humains « en vue de la promotion de l’inclusion sociale, condition sine qua none d’une paix durable ». Ce dernier point qui est une mission de l’ONU.
Dans son allocution, le Président par intérim souligne, cependant, que « ce développement durable auquel nous aspirons nous renvoie inexorablement à la préservation de l’environnement qui doit constituer une priorité si l’on aspire à éliminer de façon plus effective la pauvreté extrême et à veiller à la durabilité et à la viabilité de notre planète ».

Primordial
A l’instar d’autres pays insulaires, Madagascar souffre grandement des conséquences du changement climatique. Déjà en situation de pauvreté, la Grande île a de plus en plus de mal à se relever des déferlantes amenées par les aléas du climat qui se fortifie d’année en année. Un sommet sur le changement climatique devrait se tenir l’année prochaine. Aussi, Rivo Rakotovao requiert qu’une attention particulière aux Etats insulaires et en développement, y soit accordée.
Dans son plaidoyer pour un développement inclusif, le Chef d’Etat par intérim met, également, l’accent sur le sort des femmes. « À l’époque où nous vivons, les plaidoyers en faveur des femmes et des filles ne sauraient être omis. (…) donnons-nous les moyens d’améliorer le sort de l’humanité en veillant sur nos mères, nos sœurs et filles, envers lesquelles nous devons concéder un partage équitable des responsabilités ».
Toujours dans le cadre d’un développement inclusif, le locataire d’Ambohi­tsirohitra crève, par ailleurs, l’abcès sur les problématiques de la santé. « Il est tout aussi primordial d’agir dans le domaine de la santé dans le monde, lequel a une incidence sur l’atteinte des ODD, notamment en Afrique », soutient-il. Durant cette 73e session de l’AG de l’ONU, justement, Madagascar a participé à deux réunions de haut niveau traitant des défis mondiaux dans le domaine de la santé.
Lors de ses deux allocutions durant ces deux réunions à haut niveau, dont l’un porte sur la lutte contre la tuberculose et l’autre sur les maladies non transmissibles, le président Rakotovao a affirmé la nécessité d’une « couverture sanitaire universelle ». Une formule qui permettrait, selon ses explications, d’avoir une action mondiale convergente face aux enjeux de la santé publique, notamment, la lutte contre des épidémies et l’accès aux soins et médicaments.
« L’Agenda 2030 constitue un programme multisectoriel visant un développement inclusif équitable et durable qui ne doit exclure aucune frange de la population. Cependant un tel programme restera lettre morte si l’on n’y accorde pas les moyens institutionnels et financiers nécessaires pour en concrétiser les résultats », affirme ainsi, le Président par intérim.

Consolidation de la stabilité

Sujet incontournable des échanges du président Rakotovao durant cette 73e session de l’AG des Nations Unies, les préparatifs du processus électoral a été, également évoqué dans son allocution d’hier. Le Chef de l’Etat par intérim a ainsi souligné que sa présence à la tribune, hier, découle de la démission de Hery Rajaonarimampianina, ancien président de la République, qui candidat à l’élection s’est plié aux prescrits de la Constitution.
« Si j’ai le privilège et l’honneur de parler aujourd’hui au nom du peuple malgache, devant cette auguste Assemblée, c’est parce que Madagascar est passé par une période témoin d’un fait démocratique d’exception (…) Dans sa quête permanente de maturité en matière de démocratie, Madagascar est aujourd’hui, à la croisée des chemins. (…) La période que nous vivons aujourd’hui dans le pays témoigne en tout cas d’une volonté certaine de consolider les avancées du pays en matière de démocratie (…) une volonté d’apaisement et de maintenir à tout prix une stabilité politique », déclare le locataire d’Ambohitsirohitra.

8 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Je ne comprends pas
    notre Président par intérim a évoqué la vision 2030, celle du candidat ex Président même s’il dit  » aganda 203  » ncela faisant sans doute plus Homme d’Etat ???
    je croyai que nul encore au pouvoir ne pouvait intervenir de cette façon pour soutenir un candidat ?

  • Reharehan’ny firenena malagasy ny fananana filoha mendrika tahaka an’i Hery Rajaonarimampianina ary tsara raha tohizana ny ezaka vitany teto. Resy lahatra amin’ny vina « Fisandratana 2030 » daholo ny rehetra ankehiitriny ary io vina io ihany no hitako azo tanterahina eto

  • Fijerena ny hoavy mamirapiratra, voninahitra amin’ny fahaizana mitantana avy any amin’ny firenena mikambana, ary fampandrosoana lalan-dava izany no porofo fa mirindra tsara ny fitondrana firenena eto amintsika tao antin’nizay fitondran’ny filoha Hery Rajaonarimampianina izay.

    • Ny hita dia ny filoha Hery Rajaonarimampianina no hita fa mpitondra mendrika ary mila tohanana satria izy ny filoha voasokajy fa filoha nahavita ezaka tamin’ny fanarenana ny firenena tao anatin’ny krizy lalina navelan’ireo mpitondra teo aloha.

  • Mazava izao fa eken’ny rehetra ilay VINA izay efa natomboka ary efa andalana. Matoa mantsy mandroso ny firenena iray dia nohon’ny fitovian’ny fomba fijerin’ny mpitondra sy ny mponina.

  • Ny vokatry ny asa vita ihany no fantatr’ireo firenen-dehibe ireo fa ny an’ny hafa izay mbola kambary ambony vavahady isan’andro izao tsy dia misy lanjany loatra, indrindra moa miampy ireo laza ratsy entiny nandritra ny fitoana nitondrany!!!

  • Resy lahatra tamin’ny ezaka vitan’ny filoha Hery Rajaonarimampianina ireo firenena mantajakana avy ivaly,izay nomarihan’izy ireo fa mendrika tokoa izy ary tsara raha tohiza ny ezaka vitany.

  • Fampandrosoana ny firenena no tanjona tratrarin’ireto mpitondra antsika. Tsy tanteraka anefa izany raha toa ka tsy miara-miasa amin’ny vahoaka. Noho izany indrindra dia nametraka fomba fiasa vaovao izy ireo mba hanamafisana ny fiaraha-miasa.