Accueil » Régions » Nosy Be – La stratégie nationale de protection des mangroves non validée
Régions

Nosy Be – La stratégie nationale de protection des mangroves non validée

Les participants à l’atelier n’ont pas validé les documents.

La stratégie nationale et le plan d’actions stratégiques national de gestion intégrée des mangroves ont été présentés lors d’un atelier organisé dans le cadre de la célébration de la journée internationale pour la conservation des écosystèmes de mangroves à Nosy Be.

Cette présentation, qui s’est déroulée dans l’enceinte du CNRO ou Centre national de recherche océanographique de Nosy Be, faisait partie des activités de la célébration. La séance a rassemblé des autorités et responsables locaux , des chercheurs, des enseignants, des étudiants, des partenaires techniques et financiers…

L’occasion a permis aux techniciens d’apporter plus d’éclaircissement sur le contenu des documents stratégiques déjà imprimés et prêts à être partagés à l’assistance. Ils ont expliqué le pourquoi de la stratégie et le plan d’action. Ils ont aussi évoqué les deux problématiques centrales, à savoir la perte surfacique des mangroves entre 1% à 1,52% par an, de 1995 à 2018, et la baisse progressive et significative des ressources halieutiques dans les mangroves. Il en est de même pour les causes directes de déclin des mangroves et des ressources ainsi que les facteurs explicatifs de ces pertes.

Mais après une série d’ exposé s montrant l e contenu de ces documents stratégiques, suivi d’une question pertinente d’un participant, des voix se sont élevées. Les documents n’ont pas été validés puisqu’ils n’ étaient pas passés par la consultation régionale.

Il semble que les idées mentionnées dans une partie de ces documents favorisent à nouveau la destruction des mangroves. Le projet est tombé à l’eau, en attendant une série de concertation nationale.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter