Accueil » Actualités » Droit de l’homme – Seth Andriamarohasina préside la CNIDH
Actualités Politique

Droit de l’homme – Seth Andriamarohasina préside la CNIDH

Le  nouveau  bureau  de la CNIDH.

Une consécration. Les membres de la Commission nationale indépendante des droits de l’homme (CNIDH), ont élu Seth Andriamarohasina, représentant de l’Ordre des journalistes de Madagascar (OJM), pour présider cette entité.

Journaliste de carrière, Seth Andriamarohasina a été élu par l’OJM pour siéger a la CNIDH, pour un premier mandat en 2016. Un premier acte durant lequel il siège au sein du bureau permanent de la Commission des droits de l’homme en tant que rapporteur. Il est reconduit pour un second mandat au nom de l’OJM, toujours, cette année. C’est en tant que président qu’il siégera donc au sein de la CNIDH durant ce second mandat.

Cette élection de Seth Andriamarohasina à la présidence de la CNIDH consacre plusieurs années de bataille et plaidoyer en faveur du respect des droits de l’homme. Un engagement inspiré par son vécu et ses constats durant les années de journalisme de ce fait diversier chevronné.

Contacter, Seth Andriamarohasina reconnaît l’ampleur de sa mission. Il se réjouit, toutefois, sur la jeunesse des membres du bureau permanent de la Commission.

Succession

«Cette jeunesse des nouveaux membres, notamment, des membres du bureau apportera une nouvelle dynamique aux actions de la Commission», indique Seth Andriamarohasina. A ses côtés au sein du bureau permanent de la CNIDH, il y a Nirinarisoa Prisca Joëlle Andrianalivelo, magistrate, représentante de l’Assemblée nationale, en tant que vice-président et Bonheur Bienvenu Somana, siégeant au titre des personnes en situation de handicap, comme rapporteur.

«Cette composition du nouveau Bureau Permanent est une première pour la CNIDH. Elle reflète toutes les entités représentées au sein de la Commission, dont les Associa­tions et Organisations non gouvernementales issues de la société civile, les ordres professionnels ainsi que les institutions parlementaires», soutient le communiqué de presse de la Commission.

«La représentation féminine ainsi que celle des personnes vulnérables (…) est une particularité qui harmonise l’inclusion», ajoute la missive.

Seth Andriamarohasina, par ailleurs, a la lourde tâche de succéder à un monument de la lutte pour le respect des droits de l’homme, feue Mireille Rabenoro, ancienne présidente de la CNIDH, décédée il y a quelques semaines. Il a déjà assuré l’intérim à la présidence de la Commission, jusqu’à son élection comme président à part entière.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter