Accueil » Magazine » Prix des médicaments – Des sanctions à l’encontre des profiteurs
Magazine Santé

Prix des médicaments – Des sanctions à l’encontre des profiteurs

Les  prix  des  médicaments  ont  été  fixés  de  concert.

Des sanctions vont tomber sur les pharmacies qui profitent de la hausse des demandes en médicaments, en cette période d’épidémie de coronavirus, pour augmenter leurs prix. « L’Ordre national des pharmaciens (ONP)mènera des investigations et procédera aux sanctions, si nous entendons encore des personnes s’en plaindre ou si nous constatons une hausse », lance une source, hier. L’Ordre aurait prévu d’infliger un avertissement aux opportunistes et d’appliquer les prix réels.

Des descentes inopinées seraient prévues.

L’ONP, les pharmaciens et les grossistes, se sont rencontrés, hier, pour trouver un point d’entente sur le prix des médicaments, comme l’a annoncé le Premier ministre Christian Ntsay, dimanche. Il a donné des consignes à ses membres et aux grossistes, de respecter et d’appliquer les prix fixés par tous. Selon des témoignages, pourtant, certaines pharmacies ont encore augmenté le prix de leurs articles, notamment, ceux qui sont indiqués dans le traitement de la covid-19. « Samedi, j’ai acheté une plaquette de Vitamine C à 1 500 ariary. Aujourd’hui (ndlr : hier), le prix affiché était de 1 900 ariary », témoigne un père de famille.

Le prix des médicaments dépend du taux de change, car la grande majorité des remèdes vendus à Madagas­car sont importés. Des lots de médicaments arriveraient, bientôt.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi