Accueil » A la une » Pandémie – Le cap des quatre vingt dix morts dépassé
A la une Magazine Santé

Pandémie – Le cap des quatre vingt dix morts dépassé

Le  nombre  de  cas  confirmés  au  quotidien  ne  diminue  pas, car  la  transmission  continue  toujours.

Le début de rupture escomptée de la chaîne de transmission du coronavirus à travers l’entrée en reconfinement depuis le premier lundi de ce mois, n’est pas encore acquise.

Hausse du nombre de décès. La tournure prise par l’évolution de la pandémie dans toutes les régions du pays est marquée par une augmentation rapide du nombre de patients décédés. Seule la région Melaky, à l’ouest du pays, est épargnée. Dans la capitale, l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (Hjra) vient de perdre un patient à cause du coronavirus. De même, l’hôpital Joseph Raseta de Befelatanana enregistre un nouveau décès lié à la covid-19.

Hier, ces trois décès à Antananarivo ont officiellement rapportés à côté de trois autres enregistrés dans la région Boeny, plus précisément à Mahajanga. Cette ville qui a reçu la visite du président de la République dimanche, comptabilise également six cas positifs supplémentaires détectés grâce à l’appareil GenExpert.

Célérité

Prenant un rythme de plus en plus accéléré, la contamination touche trois cent quatre vingt quinze autres personnes, déclarées hier comme nouveaux porteurs du virus. Malgré l’existence de quatre vingt huit patients développant une forme grave, la guérison de deux cent quarante trois personnes est également rapportée.

Le coronavirus gagne les régions où les capacités médicales de riposte sont en voie de développement. Cette situation inquiétante concernant la dispersion de la covid-19 prévaut en dépit de la suspension des liaisons routières avec la capitale. Antananarivo reste pour deux semaines supplémentaires en confinement total avec interdiction d’entrée et de sortie aux limites de la région Analamanga.

Dans les régions, c’est la technologie GenExpert qui permet la découverte accrue des cas positifs. Le tout premier décès lié au coronavirus a été enregistré le 17 mai à Toamasina, chef-lieu de la région Atsinanana, où le virus a entrainé la mort d’un médecin, le 24 juin, selon les révélations des autorités, Et jusqu’à la fin du même mois, vingt morts sont recensés. Puis une multiplication du nombre de morts, du jour au lendemain, a marqué ce mois de juillet. Quatre vingt onze décès liés au coronavirus sur l’ensemble du territoire national sont totalisés jusqu’à hier. Les malades en comorbidité sont les plus vulnérables face au coronavirus. Le Dr Haja Ramamonjisoa, en sa qualité de directeur des opérations de l’Association malgache contre le diabète (Amadia) conseille aux diabétiques de prévoir « un stock mensuel suffisant de médicaments ».

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi