Politique

Communautés de base – Naissance compliquée des comités Loharano

L’initiative de l’Exécutif de mettre en place des comités Loharano a été annoncée au début du mois d’avril par le Président Andry Rajoelina. Une nouvelle structure de base qui est destinée à contribuer au combat contre le coronavirus, aider à la distribution des aides humanitaires au niveau local. Bien que plusieurs fokontany à Antananarivo et Toamasina ont déjà bénéficié de l’allocation financière et des rations pour les familles vulnérables, les membres des comités Loharano ne sont pas jusqu’à présent nommés.

À l’allure où vont les choses, la motivation de la population à la base ne se mesure pas au rythme des décideurs. La consultation est déjà sur les rails dans plusieurs fokontany. Alors que l’adjoint au maire de la commune urbaine d’Antananarivo, Mamy Rajohnson,, a expliqué « aucune nomination officielle des comités Loharano n’a eu lieu jusqu’ici ». Nous sommes à la cinquième partie du confinement. La distribution des aides est presque achevée depuis quelques semaines à Antananarivo. Mais l’opérationnalisation de la structure Loharano est toujours en attente. Le décret régissant ce modèle de gouvernance de proximité a été déjà pris en conseil du gouvernement. Son application demeure pourtant une interrogation au sein des communautés de base. Comment se fera la modalité de nomination? Est-ce qu’il y aurait de l’ingérence des autorités politiques? Tant de questions se posent ainsi.

Depuis la déclaration du Président Andry Rajoelina sur son intention de sélectionner les personnes de bonne volonté, intègres, non corrompues, leaders issus de tous les domaines, pour assurer le fonctionnement des comités Loharano, beaucoup de gens se sont portés volontaires pour prendre la responsabilité. Puisque quatre volontaires par secteur seront qualifiés pour faire le relais entre le pouvoir central et les bénéficiaires des aides du gouvernement, une structure de fait s’est formée malgré l’inexistence d’un acte officiel en termes de nomination. Les prétendants membres des comités Loharano ont déjà sensibilisé les habitants à observer le confinement, à respecter les conditions sanitaires et autres gestes barrières.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Comme d’habitude, entre ce qui dit et fait/à faire; il y a toujours il y a toujours un « océan » de problèmes !!!!!