Faits divers

Violence à Analakely – Un français écrase une marchande

La police est intervenue pour gérer la situation.

Plainte pour coups et blessures volontaires contre le Français, auteur d’une violence commise à Analakely en face du lycée Rabearivelo, samedi. C’est ce qu’a déposé la dame victime, au niveau de la sûreté urbaine de Tana­narive (SUT), à Tsaralalàna le soir même. Le Français habite à Ambohitrarahaba et devrait comparaître à la police ce jour pour être enquêté. L’autre partie sera également auditionnée, suivant les dernières informations recueillies.
Cet étranger retraité était à bord de son 4×4 quand il a accidentellement roulé sur les marchandises de la dame, étalées au bord de la chaussée. La vendeuse s’est alors révoltée contre lui mais elle s’est affaiblie à cause du coup de gaz qu’il a projeté. Les commerçants et les badauds se sont attroupés pour attraper l’étranger. La victime, quant à elle a dû être amenée à l’hôpital.
Le Français s’est enfui en quatrième vitesse en direction de Soarano. À cause du bouchon, il était censé retourner et pensait s’en sortir vers Andohananalakely. Sur place, il a été coincé et pris à partie par la foule en furie. Sa voiture a été lapidée. Il fallait donc l’intervention des policiers à proximité pour que celui-ci soit tiré d’affaire.
Les hommes du commissariat d’Analakely l’ont interrogé pour vol d’enfant qu’ont crié certaines personnes. Ils l’ont transféré à la police des mœurs et de la protection de mineurs (PMPM). Dans la soirée et en revenant de l’hôpital avec un certificat médical, la victime s’est rendue à la SUT pour porter plainte. Pourtant, l’étranger a pu rentrer après avoir déposé les informations lui concernant à la PMPM.

3 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Qui autorise la vente et l’étalage de marchandises sur le rebord immédiat de la route pour véhicule en marche ou en stationnement ?
    L’Etat gestionnaire de la commune semble la réponse administrative. Et les marchands ont-ils reçu des communiqués de ne pas utiliser ses tranchons qui font parties de la route pour véhicule ou circulation de tout le monde ? Oui ou Non ?

    A t-elle été offensive physiquement pour recevoir du gaz lacrymogène de défense (poivré en général) ? Oui ou Non

    L’Etat est toujours le responsable de l’insécurité de ce genre banal. Il faut agir à chaque cas qui se présente. Ainsi améliorer la vie citoyenne.

  • Ce n’eat pas la faute du Français. La dame s’est portée comme une sauvage sûrement ! Ne jugez pas sur local contre étranger, riche contre pauvre mais oui, la police devrait considérer les faits de l’évènement ! se défendre est normal, il se fuit à cause de la peur de la population…normal aussi….. la dame vendait là où il fallait pas… c’est un accident seulement.

    • Je suis ok avec vous car les malgaches font justice eux même sans savoir pourquoi donc il est préférable en cas d’acc Se rendre au plus proche commissariat pour éviter le linchage ,.