Accueil » Economie » Mobile money – Un nouveau concurrent en lice
Economie

Mobile money – Un nouveau concurrent en lice

Le ministre Christian Ramarolahy en pleine présentation de Paositra Money.

La Paositra Malagasy s’invite dans le paysage du mobile money avec sa solution Paositra Money.

Le vrai mobile money. Le ton est donné dès le lancement officiel de l’offre de paiement électronique de la Paositra Malagasy (Paoma) samedi dernier. En collaboration avec le ministère des Postes, des Télécom­munications et du Dévelop­pement Numérique et la société sénégalaise Numherit, la Paoma a mis sur le marché sa solution de mobile money qui permet de transférer de l’argent partout à Madagascar et à l’étranger et ce, à travers un téléphone portable. Baptisée sobrement Paositra Money, elle permet également de faire des achats en magasin mais également de payer des factures.
Avec cette solution, la Paoma n’entend pas faire de la figuration face à la concurrence avec en tête M’Vola de Telma, Orange Money d’Orange et Airtel Money d’Airtel. Si ces services ont permis aux Malgaches de découvrir les joies du mobile money, la Paoma se targue de proposer le vrai mobile money à Madagascar, comme le souligne le slogan de Paositra Money, bien qu’elle ne soit pas un opérateur mobile. Le directeur général Richard Ranarison ne veut toutefois pas s’attarder sur la concurrence mais parle plutôt de complémentarité dans une logique d’inclusion financière. La solution Paositra Money pourra en effet s’appuyer sur les 256 points de contact de la Paoma à travers l’île dont des localités qui ne sont pas couvertes par les opérateurs mobile. En d’autres termes, Paositra Money peut ratisser plus large que les acteurs déjà présents sur le marché. Il se distingue également par les cartes de recharge appelées KrediVola pouvant aller jusqu’à 100 000 ariary avec lesquelles les usagers pourront alimenter leur compte.

Banque postale
Le ministre Christian Ramarolahy a tenu à souligner que le lancement de la solution entre dans le cadre de la modernisation de la Paoma suivant son contrat-programme à sa prise de fonction cinq mois plus tôt. Cette volonté de bouger les lignes s’est ressentie dans la façon dont a choisi la Paoma pour présenter son nouveau produit. Le ministre et le directeur général ont en effet adopté une posture très startup lors de la cérémonie de lancement officiel samedi dernier.
D’un autre côté, Richard Ranarison a indiqué que Paositra Money, qui se décline également en application mobile, ouvre la voie au vrai commerce électronique en proposant une plateforme de paiement en ligne ouverte. Enfin, la solution s’accompagne en option d’une carte de paiement estampillée Visa e-Poketra. Avec Paositra Money, Paoma intervient en tant qu’intermédiaire en opération bancaire, la solution étant adossée à la Bank of Africa. Quoi qu’il en soit, cette incursion de la Paoma laisse déjà présager les prémices d’une banque postale à venir.

 

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Une si bonne et efficace technologie ce truc ! C’est fou ! Tu t’en balle plus de ne pas trouver ou t’a mis tes money mais direct emballer dans une garde codé! Les pickpockets ne vont se marrer puisque sans le mot de passe bien bye bye argent ! Nous avançons petit à petit et dans la bonne voie d’ici quelque année Madagascar sera un pays développé……