Culture

Disparition – La scène artistique pleure Mitchou Amy

Mitchou Amy s’en est allée, laissant Ry Kala vazo orphelines.

Une musicienne talentueuse et exceptionnelle, une artiste accomplie et passionnée. Mitchou Amy du trio Ry Kala Vazo, nous quitte au summum de son art.

Une nouvelle qui aura bouleversé toute la communauté artistique au cours du week-end dernier. La disparition soudaine de la chanteuse et musicienne, Mitchou Amy a littéralement brisé le cœur de ses fans et du public en général. De son vrai nom Miarintsoa Andriambolatiana, elle s’est révélée, au-delà de son indéniable talent, comme une artiste unique en son genre, qui, au fil de sa carrière, a fait l’unanimité auprès de ses pairs.
Membre émérite du charmant trio « Ry Kala Vazo », Mitchou Amy excelle par sa maîtrise de divers instruments de musique, ainsi que par sa voix envoûtante. Allant de la guitare basse au cajón, en passant par la batterie, elle a resplendi sur scène par sa jovialité également, forte d’un sourire éclatant bien à elle. De « Ry Kala Vazo », elle en était le soleil, une étoile scintillante qui, par son charisme, captivait l’attention de tout un chacun. À 34 ans, après avoir lutté vaillamment contre un accident vasculaire cérébral ischémique, Mitchou Amy s’en est allée rejoindre un monde meilleur dans la soirée du 25 mai, Mirana et Vanintsoa, membres de Ry Kala Vazo ayant confirmé la mauvaise nouvelle.

Admirable et admirée
« On ne trouve plus les mots, on est désormais sans voix. Mon amie, ma sœur, on n’oubliera jamais cette dévotion admirable dont tu as fait preuve par amour de la musique et de l’art malgache », confie Vanintsoa.
Les réactions face à sa disparition n’ont pas tardé et tous encensent le talent de cette artiste d’exception dont on se souviendra surtout de son humilité. Mitchou Amy ayant toujours été appréciée par sa générosité, mais aussi sa convivialité dans le milieu artistique. « Reposes en paix Micthou et merci pour tout, merci pour ta musique », affirme Erick Manana. Tovo J’hay confie « Je n’oublierai jamais sa passion contagieuse pour la musique, ainsi que la beauté de son art ». Le rappeur TongueNat, dont Mitchou Amy fut l’actrice principale de son clip vidéo « Raozy misy tsilo » souligne « Une femme simple, charmante, d’une grande modestie, c’est ainsi que je me rappellerai toujours d’elle. On est tous extrêmement tristes d’apprendre la disparition de cette amie chère à notre cœur ».
Auteure et compositrice, elle excellait aussi dans le métier d’actrice et a été la tête d’affiche du film « Les Panthères de l’île Rouge » sorti en 2014. « Par son talent, elle a su s’affirmer par la force de son jeu, ce qui lui aura valu d’être acclamée alors par un public de professionnel », évoque Billy Verydick, l’un des collaborateurs du film. Intimidante par son talent, passionnante par sa musique et admirable par sa beauté, Mitchou Amy continuera à pétiller dans le cœur de ses fans et aura laissé sa marque sur la scène musicale nationale.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter