Accueil » Régions » Tourisme – Les Guides réclament la réouverture des frontières aux vaccinés
Régions

Tourisme – Les Guides réclament la réouverture des frontières aux vaccinés

Enième revendication des guides touristiques d’ouvrir les frontières aux touristes vaccinés.

Le vol de trop en provenance de la France lundi, a remis la poudre au feu des revendications des guides touristiques. Ils réitèrent la réouverture des frontières.

Ils ont encore une fois réuni leur voix. Des guides touristiques représentant la Haute-Matsiatra, Menabe, Vakinankaratra, Atsimo-Andrefana, se sont regroupés par région hier. Ils se sont, par la suite, convenus d’une déclaration unanime. « Nous demandons la réouverture des frontières aux touristes vaccinés ainsi que l’accélération de la vaccination dans le pays. Nous réitérons, par ailleurs, notre demande de nous accorder des aides sociales et la suppression des impôts 2020- 2021, car nous n’avons pas pu travailler depuis presque un an», rapporte un guide agréé, Solo Nantea, de l’association des Guides touristiques agréés du Sud-ouest (Agtaso).

L’association qui regroupe des guides touristiques de Toliara, Mangily, Tsimanapetsotse, Amoron’i Onilahy, Anakao, Bezaha Mahafaly, Zombitse, rejoint les voix des collègues des autres régions. Des manifestations et revendications de ces professionnels du Tourisme se sont déjà déroulées, les 14 et 20 avril et celles d’hier renforcent leur requête restée sans réponse depuis quatorze mois. Le vol en provenance de Paris de lundi ainsi que les vols de rapatriement organisés depuis un an sont considérés par les guides comme une « injustice » et une « partialité flagrante » des autorités dans cette « pseudo-fermeture des frontières alors que les opérateurs touristiques sont en grande difficulté depuis un an».

Continu

Les guides touristiques disent continuer leur lutte jusqu’à ce qu’ils soient entendus et satisfaits. « Nous reprendrons les manifestations dans quelques jours. Nous insisterons encore et encore sur les aides sociales qui ne nous ont jamais été accordées », dixit Solo Nantea. À Antananarivo, les guides touristiques se sont déjà déplacés à l’aéroport d’Ivato, le 14 avril, pour dénoncer les allers et retours des avions en provenance et en partance pour la France. « Ces vols de rapatriement sont ouverts uniquement à quelques personnes. Si ces dernières peuvent accéder à nos frontières, c’est parce qu’elles ont été au moins testées. Pourquoi ne peut-on faire de même avec les touristes qui ont un carnet de vaccination à jour », réagit Patrick Andriamihaja, un guide touristique. « Les propositions avancées par l’État ne conviennent pas toutes aux guides touristiques. Le ministère de tutelle nous dit par exemple de nous convertir dans l’agriculture ou dans d’autres métiers. Ce n’est pas évident pour nous. Il y eut les possibilités de crédit auprès de la CNaPS, mais tous les guides n’ont pas pu en avoir et enfin il y a eu la proposition de formation des guides touristiques, qui n’est pas mal en soit, mais encore une fois ne concernent pas ceux qui n’ont plus rien à se mettre sous la dent », explique Manoa Randrianarison chauffeur-guide. L’État n’a pas supprimé les taxes et impôts pour 2020-2021 mais a tout simplement reporté les échéances de paiement. Le Conseil des ministres a décrété mercredi, que les frontières seront toutes fermées,… sauf pour le dernier vol de lundi qui a été indiqué comme étant « engagé » avant la décision étatique.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter