Accueil » Social » Jirama Mahajanga – Pénurie d’eau dans plusieurs fokontany
Régions Social

Jirama Mahajanga – Pénurie d’eau dans plusieurs fokontany

La majorité des vingt-six fokontany de la commune urbaine de Mahajanga est privée d’eau depuis plusieurs années. La carence continue de s’aggraver notamment dans les quartiers de Manja­risoa, Ambalavola, Ambohi­mandamina, Tsaramandroso ambony, Aranta, Ampisikina, Maha­voky atsimo, Plateaux des Tombes, La Corniche ainsi qu’à Androva, Manga et tant d’autres.

Les bornes fontaines gérées par les associations sont à sec à longueur de la journée. Des longues files de bidons jaunes s’accumulent devant ces kiosques à eau, de jour comme de nuit.

Bien évidemment, les robinets dans de nombreux foyers subissent également cette pénurie. Les maisons à étage dont les hôtels et les immeubles doivent remplir les seaux et les cuvettes pour avoir de l’eau.

Couvre-feu non respecté

« Nous devons faire la queue dès 3h du matin car les bornes de fontaines sont à sec dès 6h du matin », a raconté un jeune homme. Le couvre-feu n’est donc pas respecté.

« Des efforts sont déjà consentis pour alléger la situation. Tous les responsables sont en train de rechercher des solutions tant au niveau des autorités qu’au sein de la Jirama. Il est vrai que l’eau est un droit, mais le problème est d’ordre technique », a expliqué le Préfet de Mahajanga.

Des bonbonnes géantes remplies d’eau sont placées dans les quartiers les plus affectés dont les quartiers bas, pour alléger les problèmes des habitants.

La vétusté et la capacité limitée des grandes conduites d’eau de la Jirama sont les principales causes de cette insuffisance d’eau dans la ville de Mahajanga.

Plusieurs secteurs sont affectés par ce problème et actuellement, face à la pandémie, les mesures d’hygiène les plus simples comme le lavage des mains, deviennent difficiles du fait de la pénurie d’eau. Le climat est chaud à Mahajanga surtout depuis la semaine dernière.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter