Accueil » Faits divers » Ankadinondry Sakay – La gendarmerie abat trois personnes
Faits divers

Ankadinondry Sakay – La gendarmerie abat trois personnes

La mort des trois individus incriminés provoque un tollé à Ankadinondry Sakay.

Trois hommes sont tués dans une opération qui devait permettre de retrouver leur prétendu complice. En fait, ce dernier n’habite même pas dans le village.

Ankadinondry Sakay sous le feu des projecteurs. Une triple exécution sommaire, perpétrée par les gendarmes, provoque des remous. Joint au téléphone sur cette affaire, le commandant du groupement de la gendarmerie de Bongolava nous a orienté vers le commandant de la brigade territoriale d’Ankadinondry Sakay, qui, vers 19h15, nous a indiqué que le passage au parquet est en cours, sans apporter plus d’informations sur les faits malgré les insistances. Les scènes de désolation relatées sont survenues avant hier, tôt le matin.

Trois individus soupçonnés de braquage ont été abattus. La fusillade s’est produite vers 3 heures du matin. D’après les informations communiquées, les défunts auraient tenté de s’enfuir alors qu’ils devaient conduire les gendarmes de la brigade territoriale jusqu’à leur prétendu complice du nom de Simon, amenant ces derniers à les abattre. L’individu recherché habiterait à Ambany Avaratra Mahatsinjo, théâtre de la fusillade. Les circonstances dans lesquelles les trois hommes sont tombés nourrissent colère et inquiétude au sein de leur entourage et parmi d’autres personnes citées dans l’histoire.

Désaveu

Avec ce triple homicide disparaissent des témoignages clés susceptibles de permettre de démasquer le ou les prétendus commanditaires de l’attaque. Des craintes sur des risques potentiels de falsification des dépositions faites par les morts font ainsi jaser.

Un prétendu conflit d’intérêts entre deux opérateurs économiques ayant pignon sur rue dans cette partie du moyen Ouest est mis sur le tapis. Les deux parties en concurrence ont chacune acquis une notoriété dans la collecte de produits locaux. Dans la matinée de samedi vers 7h30, l’un des opérateurs économiques, natif d’Ankadinondry Sakay même, a été la proie d’une bande de braqueurs.

Venue à la rescousse, la gendarmerie avait procédé à l’arrestation des trois individus fusillés. Placés en garde à vue, les trois hommes ont été soumis aux questions des enquêteurs. Une confrontation entre le trio et le deuxième opérateur économique tout aussi influent, originaire d’Arivonimamo, n’aurait pas, pour l’instant, permis d’établir une quelconque relation entre les suspects et ce dernier.

Le lendemain, un quatrième individu soupçonné d’avoir trempé dans cet acte de banditisme, avait été interpellé et celui-ci aurait cité l’opérateur économique natif d’Arivonimamo. Des proches des individus abattus et auditionnés ont signalé pour leur part des maltraitances qui ouvrent le débat sur des extorsions d’aveux. Sur les suspects abattus, le fokonolona a relevé des blessures, outre les plaies par balles. Le fait que les trois hommes aient été conduits ensemble à Ambany Avaratry Mahatsinjo dans la pénombre totale, pour être abattus en même temps, fait jaser. Consultée, une source judiciaire estime qu’il aurait été raisonnable d’ emmener un seul suspect pour essayer de retrouver les éventuels complices.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter