Accueil » Faits divers » Antsiranana – Un mort et six arrestations pour banditisme
Faits divers

Antsiranana – Un mort et six arrestations pour banditisme

Une intervention des Forces d’Intervention de la Police nationale à Antsira­nana secoue comme un prunier. Le bilan fait état d’un mort et de six arrestations. Des appareils électroménagers volés dont quatre postes téléviseurs à écran plat et des ordinateurs ont été retrouvés sur les malfaiteurs.

La police a, dans la foulée, mis la main sur une arme à feu que la bande utilise dans les attaques à main armée qu’elle commet. L’opération a été menée vendredi dans les quartiers de Lazaret Nord et Sud ainsi que dans la cité BTM. Le gardien d’une propriété attaquée il y a une semaine a été le premier à s’être fait cueillir.

Soumis au feu roulant des questions, il a conduit la police jusqu’à ses comparses qui se sont fait cueillir tour à tour. L’individu, pris en possession d’une arme à feu devait conduire les limiers jusqu’à ses acolytes lorsqu’il aurait tenté de se faire la malle, obligeant ainsi les hommes de la FIP Antsira­nana à ouvrir le feu, le tuant ainsi sur le coup.

D’après les informations communiquées, deux membres de cette association de malfaiteurs sont toujours en cavale et sont activement recherchés. Leurs compères arrêtés étaient attendus hier devant le parquet près tribunal de première instance à Antsiranana. Une série d’actes de banditisme perpétrée dans toute la région Diana est mise sur le compte de la bande.

De source policière, ces individus arrêtés commentent des forfaits tous les trois jours. Des appels ont été lancés pour la restitution des objets récupérés à leurs propriétaires.

En revanche, des bijoux et des smartphones dont des passants ont été dépouillés sont encore introuvables. Les six individus arrêtés sont de surcroît poursuivis pour avoir détroussé de nombreuses personnes.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter