Actualités Faits divers

Antsohihy – Deux gendarmes arrêtés

L’étau se resserre autour du corps de la gendarmerie nationale, après une meurtrière attaque  à main armée, contre la communauté religieuse des Capucins à Ambendrana Antsohihy dimanche. Deux gendarmes dont un en exercice et un autre ayant déjà été radié, se sont fait arrêter. Onze autres individus interpellés lors de l’arrestation de l’ex-gendarme incriminé, ont été, pour leur part, relâchés.
Arrivée sur place le lendemain même du crime, la Section des Recherches Criminelles (SRC) de la gendarmerie nationale a d’emblée ouvert une enquête. Suivi à la trace, le gendarme révoqué a été appréhendé dans un bar. Les onze personnes  libérées venaient jouer au football avec lui. D’autres suspects sont encore recherchés à la lumière des informations communiquées. Cet acte de banditisme dépassant l’entendement est l’œuvre de trois individus armés. Le mobile du crime pourrait reposer sur le vol d’une cloche dont des malfaiteurs avaient déjà tenté de s’en emparer dans la soirée du vendredi saint.
Dimanche matin, des bandits sont revenus à la charge chez les religieux capucins à Ambendrana.

Andry Manase