Magazine

Institut Malgache de Recherche Appliquée – Ruée vers l’achat de l’Aro Tsimoka Aretina

Plusieurs personnes optent pour les produits à base de plantes médicinales pour prévenir le coronavirus.

Plus d’une centaine de personnes se sont précipitées hier, vers l’Institut malgache de recherche appliquée (IMRA) à Itaosy-Avarabohitra pour acheter la prévention du coronavirus, l’infusion à base de plante médicinale « Aro Tsimoka Aretina » (ATA). Certaines personnes se sont déplacées à pied, d’autres sont arrivées à bicyclette ou en motocyclette.

« Je viens d’Ambohitrimanjaka et je suis venu à pied. Je suis parti de chez moi à 8h30 pour arriver ici à 11h30, en empruntant des raccourcis. Je voudrais prendre plusieurs sachets pour ma famille », souligne un homme qui a fait la queue devant la pharmacie de l’IMRA. Le personnel et le service de la production ont été débordés par les commandes. Vers midi, les médicaments nécessitaient encore leur mise en sachet.

« Nous avons notre procédure. Il y a déjà des commandes, mais les distributeurs ne prennent que deux ou trois types de médicaments alors que nous possédons aussi différents antitussifs et fortifiants. Les distributeurs n’ont envoyé leurs commandes que deux jours après notre annonce. Ce sont eux qui répartissent l’ATA et le kit de prévention au niveau des pharmacies », explique Haingo Rakotoson, directeur commercial de l’Institut.

Il existe deux types de préventions. L’ATA est un assemblage de médicaments utilisés depuis quarante-cinq ans pour fortifier l’anticorps face à la maladie virale. Un sachet est infusé pendant cinq minutes dans de l’eau bouillante. Un litre est destiné à une personne qui le boit pendant une journée. Hormis l’ATA, le kit est composé d’un masque, d’un gel désinfectant, de cocktail d’huiles essentielles, de savon à base de plantes tradi-médicales. « L’ATA est nécessaire, surtout pour les personnes qui sont exposées à la maladie. Elles doivent consommer un sachet par jour pendant seize jours, la durée de l’incubation du coronavirus », conclut-elle.