Régions

Antsiranana – Un navire chinois interdit d’escale au port

Le navire chinois Xy Chang-Hai est ancré  dans la baie du Tonnerre.

Principe de précaution. Les responsables à Antsiranana de l’Agence portuaire maritime et fluviale ont interdit l’accostage du navire chinois Xy Chang-Hai au quai du port de la capitale du Nord. Le bâtiment comptait y faire escale depuis hier. Il a dû jeter l’ancre à proximité de la passe de la baie du Tonnerre. En fait, les autorités n’ont fait qu’appliquer une note gouvernementale.

D’après les précisions du directeur régional de la Santé publique de la Diana, le Dr Leiticia Yasmine, le navire ne venait pas directement de la Chine, il avait auparavant fait escale au port tanzanien de Mombassa, il y a un mois. Parmi les vingt-cinq membres d’équipage, un seul était parti de la Chine depuis plus d’un mois. Le reste vient de la Tanzanie.

« Après les examens sanitaires, les agents de la direction régionale de la Santé publique n’ont décelé aucune suspicion de maladies épidémiologiques chez l’équipage du Xy Chang-Hai, d’autant plus que la durée de son voyage est de deux fois plus que le temps d’incubation d’un éventuel coronavirus », a-t-elle expliqué.

Pas de croisiéristes

La première responsable régionale de la Santé publique a ajouté que ces marins ont le droit de circuler librement, du moment qu’ils ne sont pas porteurs de maladies contagieuses. Toutefois, des mesures ont été prises afin d’apaiser les craintes de la population antsiranaise. « L’équipage du navire chinois n’a pas été autorisé à descendre sur terre. Dès que le fret sera débarqué du bateau, il devra lever l’ancre et quitter Antsiranana », a conclu le Dr Leiticia Yasmine. Selon les informations recueillies, la cargaison à débarquer est constituée d’engins et d’équipements pour la réfection de routes, au nom de la Présidence de la République.

Par ailleurs, le bateau japonais de pêche en carénage à la Secren fait l’objet de rumeurs, en particulier dans les réseaux sociaux. Les dix-huit membres d’équipage sont de diverses nationalités asiatiques, mais d’après les explications des autorités sanitaires, ils ne sont pas porteurs de maladie telle que le coronavirus. Quant au bateau de croisière Aida Blue, il a fait escale à Antsiranana au cours de la journée d’hier. Évidemment, les autorités n’ont pas négligé le contrôle sanitaire des croisiéristes. À noter que ces derniers étaient moins nombreux par rapport au passage précédent du navire.

En tout cas, le comité de vigilance locale fera une déclaration, ce jour, sur la suspension provisoire de l’escale des bateaux de croisière, au moment où la venue du Costa Méditerranea est annoncée.