Accueil » Faits divers » FARAFANGANA – Le Chef Cisco incarcéré pour détournement
Faits divers

FARAFANGANA – Le Chef Cisco incarcéré pour détournement

Le chef Cisco de Farafangana a retrouvé son lieu de détention lorsque le verdict est tombé.

Jugé pour détournement de fonds destinés aux établissements scolaires, le chef de la circonscription scolaire de Farafangana a été condamné à trois ans de prison. Il est accusé d’avoir produit des factures falsifiées pour parvenir à ses fins.

Du grain à moudre pour le Chef de la circonscription scolaire (CISCO) de Farafangana. Jugé par le tribunal de première instance avant-hier, ce premier responsable de l’Éducation nationale au niveau du district a écopé de trois ans de prison ferme assortis de vingt millions d’ariary de dommages et intérêts. L’accusé est inculpé de détournement de deniers publics, abus de fonction et production de factures falsifiées.
L’une des principales charges qui pèsent sur ce responsable auprès de l’Éducation nationale est un manquement dans gestion et la distribution de la « caisse école », fonds destinés notamment aux écoles primaires publiques (EPP) et aux écoles communautaires à vocation non lucrative. Il s’agit d’une subvention allouée chaque année par l’État à travers le ministère de l’Éducation nationale (MEN) est ses démembrements afin d’amoindrir au mieux les charges parentales. Les fonds en question servent principalement à assurer le fonctionnement des écoles bénéficiaires et sont utilisés dans l’achat de consommables comme les craies et les petites fournitures d’usage. L’allocation de la caisse-école s’inscrit dans la politique de gratuité de l’enseignement primaire.

Fraudes

Les Cisco sont en charge de la mise en œuvre des répartitions pour que les fonds parviennent aux établissements scolaires triés sur le volet, et en effectuent également le suivi. Le montant accordé à chaque école diffère selon le nombre de classes, d’élèves accueillis et aussi d’enseignants. Les chiffres sont d’ordre de 300 000 ariary et peuvent dépasser le million d’ariary.
Au cours de l’année 2022, le chef Cisco de Farafangana a fait l’objet de plainte lorsque des manquements ainsi que des faits suspects ont été signalés dans les procédures
d’allocation de la caisse-école aux EPP et écoles communautaires de Farafangana.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter