Accueil » A la une » Tsiroanomandidy – Dix personnes meurent foudroyées dans une église
A la une Faits divers

Tsiroanomandidy – Dix personnes meurent foudroyées dans une église

Les prêtres qui ont dirigé la messe lors du drame.

La foudre a frappé l’église catholique de Marofarihy Tsiroanomandidy pendant la messe de la Nativité. Dix personnes ont été tuées et dix autres blessées.

VEILLÉE de Noël dramatique à Ankarena Nord, dans le district de Tsiroano­mandidy. Dans la nuit de vendredi à samedi, la foudre s’est abattue sur l’Église Catholique Apostolique Romaine (ECAR) à Marofarihy Betsipolitra pendant la messe. De source auprès de la gendarmerie locale, dix personnes ont été tuées sur le coup. Victimes de brûlures, six autres personnes ont été sérieusement touchées. Parmi les fidèles décédés figurent des femmes, des enfants ainsi que des personnes âgées. Le drame s’est produit entre 19h30 et 21h. Des fidèles dont la plupart sont des jeunes et des enfants se sont donnés rendez-vous à l’église pour célébrer la nuit de la Nativité.

Se situant à quarante kilomètres au Nord de l’agglomération centrale de Tsiroanomandidy, la localité de Marofarihy Betsipolitra est difficile d’accès. Un poste de gendarmerie est néanmoins basé dans le chef-lieu de la commune. Les blessés graves ont été évacués d’urgence au centre hospitalier de Tsiroanomandidy, jusqu’à hier, le bilan est resté inchangé. Aux dernières nouvelles, les rescapés semblent hors de danger.

Zone dangereuse

Comme dans les localités périphériques du district de Tsiroanomandidy, la foudre est assez fréquente à Marofarihy Betsipolitra pendant la saison estivale. Mais c’est la première fois qu’elle s’abat sur une église, en pleine veillée de Noël.

Le jour de Noël, en célébrant la messe de la Nativité à l’ECAR Andohalo, l’archevêque d’Antananarivo, Odon Marie Arsène Razanakolona a prononcé une prière en hommage aux victimes de cette tragédie et pour réconforter leurs familles respectives.

« Les proches des personnes ayant perdu la vie habitent tous dans les environs de la localité théâtre de ce triste incident. Les dépouilles sont entre les mains des familles. Bien que frappées de deuil pendant le week-end de Noël, elles font tant bien que mal tout leur possible pour rendre honneur aux personnes brutalement emportées par ce drame », confie le commandant de la compagnie territoriale de la gendarmerie nationale à Tsiroanomandidy. De son côté, la gendarmerie locale a effectué le constat.

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • heureusement que la presse étrangère permets d’avoir des news presqu’en temps réel même le 25-26 dec !
    mais c’est vrai ici, le journalisme local fait relache le WE et jours de fête !!

    • Donc le responsable de l’église n’a pas installé un para tonnerre qu’il a des morts lors de la messe c’est triste car le bon Dieu n’est responsable de non méconnaisse des risques des tonnerres des lieues ciblés comme une église ou clinique j’ habite actuellement près de ces endroits sensibles au tonnerre mais bien protègés