Accueil » A la une » Covid-19 – Trente-et-un nouveaux décès
A la une Social

Covid-19 – Trente-et-un nouveaux décès

L’épidémie de coronavirus s’aggrave. Trente-et-un. C’est le nombre de victimes de cette maladie, en l’espace d’une semaine. Ces personnes ont succombé entre le 18 et le 24 décembre, selon la dernière situation épidémiologique, publiée le 25 décembre. Madagascar a dépassé la barre de mille décès liés au coronavirus, en un an et demi d’épidémie, avec ces nouveaux décès. Mille vingt-sept décès sont notifiés entre mars 2020 et décembre 2021.

Ces chiffres risquent d’augmenter, au prochain bilan. Les patients qui développent les formes graves de la maladie, remplissent les hôpitaux. Deux cent trente sept cas graves sont recensés. «Nous n’avons plus de place pour les nouveaux cas, pour le moment. Nous attendons que des malades sortent.», informent des sources hospitalières, ce weekend.

Les nouveaux porteurs du virus détectés augmentent à un rythme effréné. Près de trois mille cas, en sept jours. Soit, plus de quatre cent nouveaux cas par jour. Analamanga détient le record avec deux mille deux cent cas. La plupart de ces cas se trouverait à Antananarivo. La maladie se propage, également, dans la région de Vakinankaratra avec trois cent nouveaux cas, en une semaine. Les autres cas se répartissent dans une dizaine de régions. Soixante huit dans la Matsiatra Ambony, soixante cinq dans le Vatovavy Fitovinany, cinquante quatre dans l’Atsimo Andrefana. Trente sept dans le Diana, trente quatre dans l’Atsimo Atsinanana, vingt-et-un dans l’Atsinanana, trente deux dans l’Anosy, trente-et-un dans le Melaky. Huit à Amoron’i Mania, trois à Ihorombe, six dans l’Itasy, cinq dans le Boeny, quatre dans la Sava, et quatre dans le Menabe.

Des professionnels de santé soupçonnent la circulation de nouvelles souches, face à cette forte propagation de la maladie. Mais le ministre de la Santé publique, le pr Zely Randriamanantany soutient qu’il n’y a pas de déclaration officielle sur les variants qui circulent à Madagascar, pour le moment. «Le ministère suit de près l’existence de variant.», déclare-t-il. Une source au sein de ce ministère a indiqué, il y a quelques jours, que ce sont les variants sud-africain et anglais, qui circulent à Madagascar, pour le moment. En tout cas, la Covid-19 ne touche plus que les vulnérables. Même les enfants, qui ont été épargnés par la maladie, pendant la première, puis, la deuxième vague de l’épidémie, sont dépistés positifs au coronavirus. Quelques uns développent même la forme grave de la maladie.

Pour éliminer cette maladie, sa chaine de transmission doit être coupée. Le ministre de la Santé publique invite tout un chacun à renforcer sa vigilance et à respecter les gestes barrières. Pour l’heure, il n’y aurait pas de décision de reconfinement en vue. Lors de la deuxième vague, pourtant, avec cinq décès en une journée et près de deux cent -trois cent nouveaux cas en une journée, le gouvernement a pris des mesures plus strictes.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter