A la une Politique

Tendances finales – Andry Rajoelina conserve son avance

Sauf changement, le candidat Andry Rajoelina, devrait assister à la publication des résultats provisoires par la CENI, ce jour.

La CENI a bouclé le traitement des résultats provisoires des élections, hier. Les résultats provisoires qui seront publiés, ce jour, devraient confirmer l’avance du candidat Rajoelina.

La confirmation. La Com­mis­sion élec­torale nationale indépendante (CENI), a arrêté la publication des tendances du deuxième tour de l’élection présidentielle, hier. Ceci, en vue de la publication officielle des résultats provisoires de ce dernier sprint dans la course à la magistrature suprême, ce jour.
Sur sa page Facebook, la CENI a publié qu’elle est dans la phase de finalisation du traitement des résultats du second round de la présidentielle. Que la totalité des résultats issus des Sections de recensement matériel des votes (SRMV), ainsi que les versions physiques des documents de vote, notamment, les procès-verbaux (PV), sont déjà parvenus au siège de la Com­mis­sion électorale, à Alarobia.
Les dernières tendances ont été publiées, hier, peu après 11 heures. Les derniers chiffres publiés par la CENI et les sites d’informations autorisées confirment l’avance du candidat Andry Rajoelina vis-à-vis de son concurrent, le candidat Marc Ravalomanana. La dernière publication sur le site web de la Commission électorale nationale indépendante crédite le candidat numéro 13 de 55,57% des suffrages exprimés, soit un peu plus de deux millions cinq-cent-soixante-sept-mille-cent-quarante-deux voix.

Confrontations
Ces derniers chiffres publiés sur le site de la CENI sont les tendances issues de 99,32% des vingt-quatre-mille huit-cent-cinquante-deux bureaux répartis dans toute la Grande île. Des tendances qui donnent 44,43% des suffrages au candidat numéro 25, soit deux millions cinquante-deux-mille-huit-cent-vingt-trois voix.
À s’en tenir aux dernières tendances donc, les résultats provisoires qui seront publiés officiellement, aujourd’hui, devront confirmer provisoirement la victoire du candidat Andry Rajoelina, à l’issue du deuxième tour de la présidentielle. Les deniers chiffres, publiés, hier, indiquent qu’entre les deux finalistes de la course pour la conquête du palais d’Etat d’Iavoloha, il y a, provisoirement, cinq-cent-quatorze-mille trois-cent dix-neuf voix d’écart.
Dans sa publication sur sa page Facebook, hier, la Commission électorale ajoute que « jusqu’à demain matin [la matinée d’aujourd’hui], la CENI reste ouverte pour recevoir les candidats souhaitant procéder à la confrontation ou à la vérification des résultats de l’élection ». Des confrontations et vérifications de résultats se déroulent, en effet, au siège de la CENI, à Alarobia, depuis samedi.
Des juristes du camp Ravalomanana et des membres de son comité de soutien campent au siège de la Commission électorale nationale indépendante, à Alarobia, jusqu’à hier. « La confrontation des procès-verbaux, vérification de la liste électorale, ainsi que, la vérification des bulletins de vote non utilisés », auxquelles s’adonnent les partisans du candidat numéro 25, pourraient se poursuivre jusque dans cette matinée, sauf changement.
Le camp du résident de Faravohitra maintient sa demande faite à la CENI de ne pas encore procéder à la publication des résultats provisoires du deuxième tour de la présidentielle. « Les confrontations et vérifications ne sont pas encore, terminées. Il reste, d’autant plus, du temps pour la publication des résultats provisoires au regard du délai légal », plaide un membre du comité de soutien de Marc Ravalomanana.
« La CENI arrête et publie les résultats provisoires dans un délai de sept jours après l’envoi du dernier pli fermé par les SRMV ou l’établissement de procès-verbal de carence », dispose la loi organique sur l’élection présidentielle. Les derniers plis des documents utilisés durant les opérations de vote, dont la version physique des PV ont été reçus au siège de la Commission électorale, à Alarobia, avant-hier.
En réponse à la demande du camp Ravalomanana, un partisan du candidat numéro 13 défend, pourtant, « l’écart est suffisamment conséquent pour permettre d’affirmer la victoire du candidat Rajoelina. Il faudrait, maintenant, laisser le soin à la HCC [Haute cour constitutionnelle] de trancher. S’entêter à faire une confrontation à la CENI ne sert à rien. Elle ne peut même pas procéder à des redressements de voix. Il ne s’agit, d’autant plus, que d’anomalies mineures qui n’auront aucun impact sur les résultats ».

 

3 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • la victoire de andry rajoleina est très assurée, la majorité des peuples malagasy ont voté pour lui.on attend juste le résultat officiel et Madagascar va connaitre enfin le vrai développement, en mettant en activité le projet IEM. andry rajoelina est le seul homme fort du pays

  • d’après tous les tendances qu’on a déclaré, Ravalomanana n’est plus possible d’être en tête; l’histoire d’un pays ne deviendrait jamais comme un miracle de son soutient tic tac dou, c’est un logique et une réalité, donc mieux vaut accepter la défaite pour qu’on puisse apaiser la situation!

  • Andry nirina rajoeline est le vainqueur et ça nul ne pourra le changer même si certain fait tout le moyens pour qu’il soit disqualifié! Il est l’heureux élu et choix du peuples malgache !