Accueil » Social » Lutte contre la malnutrition – Mialy Rajoelina continue sa croisade
Social

Lutte contre la malnutrition – Mialy Rajoelina continue sa croisade

La  joie  d’un  bébé  servi  par  Mialy  Rajoelina.

La Première dame poursuit sa tournée dans le sud. Son passage porte espoir aux victimes du kere.

Mialy Rajoelina poursuit son marathon contre la malnutrition. Elle s’est rendue à Ampanihy Andrefana et à Beraketa, hier. Comme à Ifotaka, à Tsivory et à Bekily, la première dame, avec l’association Fitia, a offert des semences, du m a té riel d’agriculture et des repas pour des adultes et des enfants. C’est une aubaine pour les bénéficiaires.

« Cela fait longtemps qu’ils ne mangent plus du riz. Dans un village à 25 kilomètres du chef lieu du district, les villageois boivent l’infusion d’une branche d’arbre avec un goût âcre, le matin, pour oublier la faim. Le midi, ceux qui ont le moyen, mangent du manioc. Le riz est inaccessible », indique le chef district d’Ampanihy Andrefana, Jovin Thomas Andriamaro. Les organismes qui interviennent dans le Sud feraient de leur mieux pour nourrir les familles affectées par la sécheresse.

Leurs moyens seraient limités, les personnes touchées par l’insécurité alimentaire sont trop nombreuses. 1% des enfants seraient touchées par la malnutrition aigüe sévère, selon le médecin inspecteur à Ampanihy Andrefana, le Dr Thiera Leri Befanandrina.

Emancipation

À Beraketa, Mialy Rajoelina a déclaré que grâce à la dotation de semences de manioc, de légumes, de maïs et du matériel d’agriculture, près de six cent mille personnes auront de quoi se nourrir, dans six mois. Elle n’a pas manqué d’encourager les femmes à participer activement à ces activités, pour leur émancipation et leur autonomisation.

Mialy Rajoelina a terminée sa tournée dans le Sud, à Beraketa. En trois jours, elle a visité cinq endroits dans les trois régions les plus frappées par la sécheresse et la famine: Ifotaka et Tsivory, dans la région d’Anosy, Bekily et Beraketa, dans la région d’Androy et Ampanihy Andrefana, dans la région d’Atsimo Andre­fana. Les actions de la première dame dans la lutte contre la malnutrition, mais aussi, dans l’émancipation et l’autonomisation des femmes se poursuivent.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi