Accueil » Economie » Électricité pour tous – 40 millions de dollars de crédit pour les kits solaires
Economie

Électricité pour tous – 40 millions de dollars de crédit pour les kits solaires

Les kits solaires hors réseaux commencent à être adoptés par les foyers malgaches.

Une marge de progression à exploiter. Le taux d’accès à l’électricité à Madagascar est encore d’une faiblesse inquiétante. 16% de couver ture don t une grande partie dans les zones urbaines, laissant les bleds perdus dans l’obscurité la plus to tale. Accen tuan t davantage les difficultés économiques, les fractures sociales et devenant une source d’insécurité. Lors de la célébration de la Journée mondiale de l’énergie, le ministre de tutelle, Andry Ramaroson, a souligné que « la Jirama n’est pas seule dans les efforts à consentir pour augmenter ce taux. Afin d’atteindre les 40% à l’horizon 2023 ».

Parmi les options qui s’offrent, les kits solaires hors réseaux commencent à être adoptés par les foyers malgaches. Faciles à installer et à entretenir, cette solution bénéficie d’une ligne de crédit consistante de la part de la Banque mondiale. Un détour dans son stand à la Journée mondiale de l’Énergie du vendredi 22 octobre, au parking de l’hôtel Carlton à Anosy a permis d’en savoir davantage.

Il a été expliqué par ses responsables que « L’OMDF soutient les acteurs du marché désireux  de démarrer et d’accroître la distribution des produits solaires certifiés par Lighting global/ Verasol à Madagascar. Sous forme d’un financement basé sur les résultats. Des crédits destinés aux entreprises et aux institutions financières ».

Sur le plan pratique, « il est piloté par le ministère de l’Énergie et des hydrocarbures, financé par la Banque mondiale à hauteur de 40 millions de dollars, géré par Bamboo capital partners, en partenariat avec la banque Société générale Madagascar ». Le Fonds vise à équiper 300 000 foyers  sur un potentiel client de 2,5 à 5 millions de ménages sur la décennie selon la Banque mondiale. L’OMDF s’étale jusqu’en juin 2024.

La société Baobab+ Madagascar, qui a fêté ses cinq ans d’existence du cô té d’Ambodivonkely Ambohimanarina vendredi dernier, peut être cité comme exemple de réussite dans cette collaboration. Elle a eu le soutien financier d’OMDF. Et a pu vendre   110 000 kits solaires, touchant 120  000 foyers selon les explications de son directeur général Giulla Lenne Venance. Un bilan encourageant.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Il faudra équiper les zones rurales des Kits solaires qui peuvent faire fonctionner des TV, Lumières à 4 ampoules et ordinateurs. La Jirama n’a pas la capacité de couvrir ces zones rurales, qui depuis l’indépendance n’ont jamais connu de l’électricité (Ex Plusieurs communes reculées du district de Beroroha, région Sud-Ouest).On est encore à l’âge des Kapoaka et lampes tempêtes. Vendre la Jirama est la seule solution et créer plusieurs sociétés régionales.Quand la Jirama est grippée, les provinces et régions éternuent. Salutations cordiales