Accueil » Faits divers » Anosipatrana – Une bande armée attaque une famille
Faits divers

Anosipatrana – Une bande armée attaque une famille

L'endroit  où  les  malfaiteurs  ont  commis  leurs  méfaits.

Une famille de quatre personnes dans le quartier d’Anjanakinifolo Anosipatrana a été attaquée pour la troisième fois, hier.

INSÉCURITÉ alarmante. Après un vol à main armée commis à Anosi­patrana, un groupe de quatre malfaiteurs s’est déplacé vers le fokontany d’Anjanakinifolo pour attaquer une famille propriétaire d’un bistrot, hier à 4h30 du matin.

La seconde cible a subi le même sort pour la troisième fois.

Le chef de famille s’est réveillé tôt pour balayer la cour. Leur porte a été laissée entrouverte. Quatre individus à visage bien découvert se sont approchés de lui. Sans crier gare, l’un lui a asséné un coup de poing en pleine figure et sommé de rentrer à l’intérieur.

« Je les ai pris pour de simples gens car j’ignore leur identité . L’un continuait à me crier dessus, j’étais resté figé. Il a ensuite sorti un gros sabre pour me menacer. Cela m’a terrorisé et je devais faire ce qu’il disait. Je suis rentré et ils m’ont suivi. », décrit le père de famille qui a gardé l’anonymat par crainte de représailles.

« J’ai réveillé ma femme pour l’avertir de la présence des malfaiteurs. Et je lui ai demandé de leur donner notre argent. En même temps, les bandits m’ont forcé à m’agenouiller au pied du lit. Ils on t ébloui ma fille aînée sur le lit superposé et moi avec leur lampe de poche. Ma belle-mère était paralysée de peur sous sa couverture », enchaîne-t-il.

Aucune résistance

D’après ses explications, il n’a opposé aucune résistance. « J’ai tout de suite pensé à mes petites filles. Elles pouvaient être blessées par les bandits. Donc, je ne voulais manifester aucune résistance », raconte-t-il.

Trois des criminels fouillaient la maison, tandis que le dernier guettait à l’extérieur. Ils y sont restés pendant dix minutes. Ils on t dé robé une somme de 70 000 ariary, trois marmites, quatre boîtes de lait concentré, la bague en argent de la mère de famille et leurs portables.

En sortant du foyer, ils ont croisé un homme qui allait déposer l’eau de la famille. Ils l’ont tenu en respect avec le sabre pour lui voler son téléphone. Puis, ils sont partis. Le père de famille s’est relevé pour tenter de les poursuivre, mais il est revenu sur ses pas dès qu’ils ont emprunté une ruelle labyrinthique très sombre et dangereuse. Son appel au secours a attroupé les voisins. Dimanche, la même bande a attaqué, ligoté et volé un couple à Tranodimy, un quartier proche d’Anjanakinifolo.

Les riverains interpellent le fokontany, la commune et la Jirama pour l’installation des éclairages, car l’obscurité profite aux malfaiteurs.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter