SANTÉ PUBLIQUE - Des consultations et des opérations gratuites dans les hôpitaux


Le ministère de la Santé publique organise des portes ouvertes au niveau des hôpitaux. Il propose des consultations et des opérations gratuites durant cet événement. Accès gratuit aux soins. L’occasion de consulter des médecins spécialistes et de se faire opérer gratuitement se présente aux malades. Les Centres hospitaliers universitaires (CHU) ouvriront grand leurs portes à la population, pour des consultations et des interventions chirurgicales gratuites, du 28 au 30 septembre. Il s’agit d’une approche de redevabilité sociale auprès de la population, mise en œuvre par le ministère de la Santé publique auprès des hôpitaux. Chaque hôpital reçoit, selon ses spécialités. Le CHU Joseph Raseta Befelatànana effectuera des consultations gratuites pour les personnes qui souffrent de maladies de l’appareil digestif, neurologiques et psychiatriques, respiratoires, cardiaques et endocriniennes. Le CHU Joseph Ravoahangy Andrianavalona (CHU JRA) effectuera des consultations ophtalmologiques pour les enfants de moins de 15 ans, des consultations pour les enfants de moins de 15 ans, souffrant d’une hernie, et pour les enfants de moins de 5 ans, nés avec une fente labiale. « Il s’agit d’une consultation en vue d’une opération gratuite qui sera programmée ultérieurement », lance le directeur de l’établissement, le Dr Rija Ramarolahy. Pour cet hôpital, l’inscription est ouverte, dès ce jour, à l’accueil du service des Urgences.

Longues files

Le CHU Joseph Dieudonné Rakotovao Befelatànana, Chirurgie maxillo-faciale et stomatologie, en outre, prépare une intervention chirurgicale pour des personnes nées avec une fente labiale et celles qui vivent avec une tumeur faciale. La première consultation préopératoire est prévue pour les 27 et 28 septembre. Le CHU Anosiala, par ailleurs, effectuera une consultation de masse pour enfant et adulte, une rééducation fonctionnelle, des préparations prénatales, une consultation ophtalmologique, une consultation en otorhinolaryngologie, des extractions dentaires, et des opérations de hernie et de fente labiale, pour les moins de 5 ans. De longues files d’attentes pourront se former, dans les CHU pendant ces journées portes ouvertes. Beaucoup attendent ces offres de soins gratuits pour se soigner. Car consulter un spécialiste, se faire opérer sont des luxes pour beaucoup. Un malade doit, par exemple, disposer de près de 20 000 ariary pour consulter un médecin spécialiste. Pour une intervention chirurgicale, le coût des analyses préopératoires, des médicaments et des équipements nécessaires pendant et après l’opération, peut atteindre des centaines de milliers d’ariary, minimum. L’accès aux soins demeure limité.
Plus récente Plus ancienne