Accueil » Sport » Sélectionneur des Barea – Un contrat à long terme garantit la stabilité
Sport

Sélectionneur des Barea – Un contrat à long terme garantit la stabilité

Rabesandratana  sera-t-il  maintenu  ou  remplacé  ? La  FMF  tarde  à  statuer  sur  le  sujet.

Éric Rabesandratana a été engagé pour les deux premiers matches des éliminatoires du Mondial 2022. La suite ? On l’ignore. Qui dirigera les Barea face aux Léopards congolais ? Ou plutôt, le bail de Rabesandratana sera-t-il reconduit ou bien sera-t-il remplacé par un autre technicien ? C’est la question à un million de dollar. La Fédération Malgache de Football tarde à statuer officiellement sur le sujet, alors que la double confrontation avec la RD Congo aura lieu dans moins de deux semaines.

Le nom du sélectionneur fait l’objet de toutes les interrogations. Mais au-delà de son identité, la durée de son bail mérite aussi une sérieuse réflexion.

Rabesandratana a été engagé pour deux rencontres. Il s’avère très difficile d’instaurer un changement sur une période aussi courte. Difficile d’imprimer sa patte sur la sélection en seulement deux apparitions. De plus, les Barea n’ont pas disputé de rencontre amicale en juin. La confrontation avec le Bénin, au début de ce mois de septembre, faisait office de premier match test. Puis, le déplacement en Tanzanie a permis à Rabe d’y voir plus clair. C’est l’une des raisons pour laquelle son équipe a livré une prestation plus intéressante à Dar-es-Salam.

Plus intéressante certes, m ais encore loin d’être vraiment aboutie, comme le prouve le résultat final (ndlr : défaite 3-2). Ceci pour dire que tout technicien compétent a besoin de travailler sur la durée. De sorte à mieux connaître sa troupe, à mieux choisir ses renforts, à mieux peaufiner son système et à mieux transmettre sa vision de jeu. Sinon, les joueurs risquent de se perdre en cas de changement fréquent de sélectionneur… et de direction.

Que la FMF renouvelle le contrat de Rabesandratana ou qu’elle nomme un nouveau sélectionneur, il serait préférable à tous les coups de s’inscrire sur le long terme. Un engagement de deux, trois ou même quatre ans garantit à la fois sérénité et stabilité. L’entraîneur travaillera sereinement, sans se soucier continuellement de son sort. Tandis que l’équipe évoluera de manière stable.

Il ne faut pas oublier non plus que Nicolas Dupuis a été suspendu après la non-qualification pour la CAF. En d’autres termes, les Barea cherchent à prendre un nouveau départ et à se reconstruire. Et l’on sait tous qu’une reconstruction de­mande du temps. Beaucoup de temps.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • OK pour le commentaire, mais il est essentiel de recruter un ou des entraîneurs compétents, de haut niveau car le haut niveau se joue aux millimètres. Or, pour gérer tout un groupe vers le haut niveau, c’est très très dur pour un pays qui n’a pas trop de moyens financiers. Plus facile de faire du sport de haut niveau avec des sports individuels. C’est ce que font les Jamaïcains par exemple en athlétisme. Notre potentiel est sur l’haltérophilie, la boxe, la lutte, le judo, les courses en athlétisme. A partir de là, faut choisir …sauf si volontairement, on se voile la vérité … Dommage !!!