Accueil » Culture » Musique – Marghe sort son premier album « Alefa »
Culture

Musique – Marghe sort son premier album « Alefa »

Marghe s’est illustrée en remportant «The voice France» en 2021.

À la suite de la grande affluence provoquée par le single « Nouvelle vie », Marghe, la jeune lauréate du concours « The Voice France 2021 », enchaîne avec son premier album intitulé « Alefa ».

C’est au beau milieu de la nuit que la chanteuse italo-malgache, Margherita Davico connue par son nom d’artiste Marghe, a dévoilé officiellement hier, son premier album « Alefa » sur le label Decca. Après avoir passé des mois en studio, elle a enregistré treize chansons accrocheuses alliant plusieurs rythmes musicaux, notamment la world music, pop moderne et urbaine. Le titre « Alefa » fait allusion au dur parcours qu’elle a suivi avant d’arriver à la victoire.

« Il s’agit d’un album où je me présente à vous. Vous y entendrez ma force, mes failles, mes envies, mes peines, mais surtout le courage et l’espoir car peu importe ce qu’il faudra affronter dans la vie, même si nous sommes au plus bas, il faut suivre la lumière qui nous est destinée. Le titre Alefa est une expression malgache qui signifie vas-y, courage, et fonce. Je l’ai choisi spécialement pour encourager un proche qui s’apprête à affronter une étape importante de sa vie », explique Marghe.

Dans ce premier album « Mampamangy » est le neuvième titre. C’est une très belle chanson d’amour dans laquelle Marghe révèle des choses particulières. Elle débute ainsi : « Quelque part, n’importe où, aujourd’hui, je me suis perdue là-bas. Je me suis meurtrie aujourd’hui dans l’espoir que tu reviendrais. Illusion, l’amour qui nous a été offert nous salue. Alors plutôt que de prédire reste l’oubli. Errant là-bas, je ne peux plus attendre. Dans le désespoir je ne peux pas, je ne comprends pas, il ne me reste plus qu’à m’assoupir, mais tu es là, tu demeures là dans mon sommeil. »

Casser les frontières

La jeune artiste de 23 ans a baigné dans un environnement musical depuis son enfance. Issue d’une famille d’artistes, elle a même monté son propre groupe Mada. « Ma tante L. Saphira est devenue une chanteuse célèbre à Madagascar après le mannequinat international. En outre, mon père qui est italien, a été bassiste dans un groupe. Très vite, j’ai participé à des concours de chants locaux, des concerts semi-familiaux. Depuis cinq ou six ans, j’ai déménagé en France à Poitiers pour des raisons familiales. J’ai travaillé comme hôtesse d’accueil au Futuroscope et c’est là que j’ai fondé un groupe avec le pianiste David Henry que j’ai baptisé Mada : Ma pour Marghe et Da pour David. Mada est aussi un clin d’œil à Madagascar. Nous nous sommes produits sur de petites scènes et principalement des piano-voix intimistes, mais également dans le hall d’accueil du Futuroscope», relate-t-elle.

L’album « Alefa » est autobiographique et reflète les humeurs et l’envie de casser les frontières du jeune talent. En témoignant des défis qu’elle a relevés, Marghe fait passer à travers ses paroles le concept de la persévérance. Et déjà, ses nombreux fans trépignent d’impatience de l’écouter.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter