Accueil » A la une » Electricité – Le délestage de plus en plus sévère
A la une Social

Electricité – Le délestage de plus en plus sévère

Des pannes  récurrentes font partie des causes de coupure de l’électricité.

Les coupures d’électricité sont le lot quotidien des habitants d’Antananarivo. La Jirama explique ces coupures par des pannes électriques.

Les coupures d’électricité s’intensifient à Antananarivo. Un black-out est survenu dans plusieurs quartiers, dans la nuit du mercredi au jeudi. « L’électricité a été coupée vers 20 heures et n’est revenue qu’au matin », témoigne un habitant d’Anosipatrana. Cette coupure d’électricité s’est produite, tard dans la nuit, dans d’autres quartiers. « J’étais en plein travail, lorsque le courant a été coupé, vers 23 heures, cette nuit (ndlr: mercredi). Cette coupure d’une vingtaine de minutes a eu des répercussions sur mon travail», lance un habitant d’Ambolokan­drina.

Cela fait quelques semaines que la coupure est devenue de plus en plus sévère. Dans certains quartiers, la coupure dure des heures, voire, des jours. Dans d’autres, les ampoules s’éteignent et s’allument, comme si quelqu’un joue avec l’interrupteur. Ailleurs, une chute de la tension électrique est constatée. Les abonnés de la Jirama ont ras-le-bol. Les plaintes se succèdent d’un quartier à un autre et d’un jour à un autre. « Que va encore dire la Jirama, pour se justifier, après cette coupure? », s’insurge une cliente de la Jirama à Antohomadinika. « Cela fait quatre jours que nous n’avons plus la lumière. C’est pour quand la solution? », questionne un habitant d’Ambohimalaza.

Une électrocution

« Ce n’est pas du délestage », précise un technicien de la Jirama. « Des pannes techniques sur les réseaux de distributions sont à l’origine de ces récentes coupures », rajoute-t-il. Il parle, entre autres, des vols de câbles électriques, de problèmes de transformateur électrique, dont le renforcement ou la création est suivie d’une coupure programmée. Quant au black-out dans la nuit du mercredi au jeudi, ce technicien l’explique par un événement malencontreux. « Une personne a grimpé sur un pylône à Behintsy Ambohimangakely. Il a été électrocuté et a succombé au choc. Par la suite, l’électricité a été coupé, vers 22 heures 40, dans plusieurs zones », indique ce technicien. La Jirama affirme qu’il n’y a pas de risque de délestage, en cette période d’étiage. Des coupures tournantes ont, souvent, lieu en période d’étiage, lors de laquelle, le moyen de production de la Jirama s’affaiblit. Mais délestage ou panne, le résultat est le même. Le quotidien des abonnés de la Jirama est chamboulé.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter