Accueil » A la une » Rallye – Faly Be franchit le drapeau à damier final
A la une Sport

Rallye – Faly Be franchit le drapeau à damier final

Faly  Be  et  sa  Peugeot  206  resteront  dans  les  mémoires  de  chacun.

Faly Andrianafetra, alias Faly Be, est décédé hier matin à la clinique CMA d’Anosibe. Il a marqué de son empreinte l’histoire du sport automobile malgache.

Une véritable onde de choc. Le réveil fut difficile pour le monde du sport automobile, hier, à l’annonce du décès de Faly Andrianafetra.

Le Roi Lion, pilote de renom et vice-président de la fédération, a rendu l’âme tôt dans la matinée. « Il a suivi un traitement à domicile, après l’apparition de plusieurs symptômes du coronavirus. Puis, il a été admis dans une clinique à Anosibe au début de la semaine passée. Sa mort a été déclarée ce matin (ndlr : dimanche) », confie l’un de ses proches. Son corps a été enterré dans la foulée.

Dirigeants fédéraux et membres de différents clubs se sont réunis, à la station Jovena à Ampitatafika, pour lui rendre un dernier hommage au passage du cortège funèbre.

Faly Be aura marqué l’histoire du sport automobile de son empreinte. De ses premiers pas sur Peugeot 504 en 1996, à ses performances sur Peugeot 106 kit car, il avait impressionné autant ses adversaires que les spectateurs.

Mais c’est au volant de la légendaire 206 qu’il s’est surtout illustré au début des années 2000. Une machine aux allures de WRC avec, aux commandes, un coureur talentueux et poussé par une rage de vaincre rarissime.

SRK Imerintsiatosika

On lui doit l’aménagement du premier circuit de karting à Madagascar. Depuis sa création en 2001, le SRK d’Imerintsiatosika fait partie intégrante du paysage automobile malgache. Chaque année, il accueille quatre manches du cham­pionnat national.

Et en fin de saison, il est l’hôte du Trophée Interna­tional, auquel participent plusieurs pilotes étrangers. Dernièrement, Faly Be a amorcé sa reconversion dans un autre domaine. Il s’était lancé dans la politique au sein du parti TIM.

Les éloges se sont enchaînés hier, de la part de nombreuses personnalités. Pour Jimmy Rakotofiringa, président de la fédération, un grand nom s’en est allé. « Difficile de dire un mot ou d’écrire une phrase. Un des grands noms du rallye a pris, ce matin, le départ de sa dernière épreuve spéciale. Que cette piste soit la plus belle pour lui », déclare avec beaucoup de peine celui qui a partagé le cockpit du Roi Lion durant de nombreuses années.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi