Accueil » Actualités » Ankazoabo-Sud – Les cloches d’une église volées
Actualités Faits divers

Ankazoabo-Sud – Les cloches d’une église volées

Tous armés de fusils de chasse, 30 bandits ont attaqué en pleine nuit l’église catholique de la ville. Deux cloches ont été dérobées.

Une vague de terreur s’est abattue sur Ankazoabo-Sud. Dans la nuit de dimanche à lundi, aux alentours de 22h30, 30 bandits, brandissant chacun un fusil de chasse, ont dirigé une attaque, contre l’Église Catholique Aposto­lique Romaine (Ecar) d’Ankili­rano Mahasaly, au cœur du chef lieu de district d’Ankazo­abo-Sud. Les assaillants ont débarqué dans un déluge de feu, plongeant ainsi toute la ville dans la terreur. Impuis­sants face aux malfaiteurs prêts à en découdre, les riverains se sont enfermés à double-tour dans leurs foyers respectifs. La dépendance du gardien de l’église prise pour cible, a été par ailleurs arrosée de balles. Désemparé, celui-ci s’est cloîtré dans son foyer.

Traces perdues
Entre-temps, les brigands se sont emparés des deux cloches de l’Ecar. Les assaillants ont lancé cet assaut musclé, juste pour faire main basse sur les cloches. Ils n’ont rien  dérobé d’autre.
Les brigands ont campé sur les lieux pendant une quarantaine de minutes. Selon les informations communiquées, les deux cloches volées, étaient enfouies dans le cœur d’un clocher, perché à plus d’une dizaine de mètres en hauteur, soutenu par huit poteaux en bois dur. Pour parvenir à leurs fins, les brigands les ont abattus un à un, jusqu’à ce que le clocher s’abatte.
Sitôt les cloches entre leurs  mains, les bandits surarmés, ont quitté la ville, encore
plongée dans la pénombre totale, et abandonnée entre leurs griffes, par la population terrifiée.
Pendant que les malfaiteurs prenaient le large, les forces de l’ordre, ont engagé une poursuite. Une dizaine d’éléments, dont huit gendarmes, deux policiers, ainsi que deux militaires de l’armée malgache, ont remonté la piste des fuyards. Les traces de ces derniers ont été en revanche perdues à environ 6 kilomètres au Nord de la ville d’Ankazoabo.
Les recherches continuent, de source auprès de la compagnie territoriale de la gendarmerie nationale à Ankazoabo-Sud. Aux dernières nouvelles, les bandits marchent vers le district de Manja, avec leur butin. Le vol de cloches est un phénomène naissant à Ankazoabo-Sud, selon la gendarmerie.

Seth Andriamarohasina

Voir aussi