Accueil » Régions » Toliara – Une célébration de la fête nationale satisfaisante
Régions

Toliara – Une célébration de la fête nationale satisfaisante

La parade militaire est un événement qui intéresse les habitants de Toliara.

Le chef-lieu de la région Atsimo Andrefana a pu marquer la célébration du 62e anniversaire de l’indépendance comme il se doit. De la fête, malgré quelques mauvaises organisations.

Pour une fois que le délestage ne s’est pas invité à la fête, Toliara a pu profiter de l’allégresse de la fête nationale. Malgré un retard de communication officielle du programme de la célébration car «…. des consignes auraient été attendues de la part de l’Etat central….», les habitants de Toliara ont pu suivre les événements. En effet, l’Organe mixte de conception (OMC) Atsimo Andrefana, n’a fait part des détails du programme que jeudi dernier, soit quatre jours avant le 26 juin. C’est seulement lors de ce point de presse de jeudi qu’il a été communiqué qu’un spectacle gratuit sera organisé le 25 juin au jardin de la mer, et ce, en marge de la célébration de la fête de la musique, organisée depuis le début de la semaine dernière par l’Alliance française de Toliara. Des écoles ont attendu pour l’inscription pour le défilé, laquelle s’organise normalement deux semaines avant le défilé.

L’inscription n’a pu être organisée que vendredi dernier. Les sensibilisations sur le lever de drapeau sur les habitations et bâtiments n’ont pas tellement fonctionné, la ferveur patriotique semblait ne pas être au rendez-vous.

Dignité

Les fonctionnaires ayant accompli de bons et loyaux services désirant obtenir des titres honorifiques tels que les chevaliers, Grand Croix ou Commandeur de l’ordre national surtout en provenance des autres districts, ont eu du mal à s’organiser pour venir à Toliara. Le défilé d’hier a été très applaudi surtout au passage des militaires, des femmes gendarmes et des femmes policiers. Outre les tenues de parade, les cache-bouches pour chacun, les démarches étaient toutes au pas. Un véhicule de l’armée a été contraint d’être tiré faute de démarreur mais le hic n’a pas enlevé le charme de la parade, surtout quand un autre véhicule d’artillerie lourde avec une plateforme tournante a marqué les esprits. « Le défilé est une fête de l’Armée mais il permet aux spectateurs d’en apprendre un peu plus sur les entités qui travaillent à Toliara. C’est une opportunité pour les services techniques, les écoles, les formations professionnalisantes, les clubs de sport de se faire connaître » a souligné Ambroise Joachim, responsable de la communication de la préfecture de Toliara, maître de la cérémonie d’hier.

Le préfet de Toliara, premier responsable de la célébration de la fête nationale à Toliara, Lydore Solondraza, a adressé ses remerciements à l’ensemble de tous les participants à la célébration et habitants de Toliara. La veille, Toliara avait eu droit à des feux d’artifice lancés du côté du Jardin de la mer, au bord de la mer. Les lampions « vita malagasy » n’ont pas été très prisés, au contraire des bâtons lumineux et autres gadgets lumineux prisés par les enfants et les jeunes dans les rues de Toliara. Le district de Morombe a célébré avec dignité la fête nationale. Les communes de Morombe et d’Ambahikily entre autres ont embelli diverses places publiques et ont tenu des spectacles. La commune d’Ankazoabo, district d’Ankazoabo, a organisé une kermesse géante.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter