Accueil » Magazine » Lutte contre la covid-19 – La pandémie s’accélère face au déconfinement
Magazine Santé

Lutte contre la covid-19 – La pandémie s’accélère face au déconfinement

L’effectif des formes graves continue de s’accroître selon les statistiques révélées hier.

Le nombre de contaminés et l’effectif des patients en état grave explosent tandis que la référence à la guerre antivirale disparaît du sémantique des propos officiels en rapport avec le coronavirus.

Le coronavirus se propage à rythme effréné. Cent trente-cinq nouveaux contaminés sont enregistrés en deux jours à côté de dix-huit patients passés en état grave en une journée avec de moins en moins de référence à la guerre antivirale. Ce nombre record de formes graves rapportés avant-hier est sans précédent en trois mois de lutte contre le coronavirus dont le leitmotiv de départ s’est inscrit dans un cadre de bataille contre un ennemi invisible. Le bilan de la situation épidémiologique jusqu’à hier est marqué par un total de « vingt malades en état grave, huit-cent soixante-deux guéris, mille quarante-cinq patients en traitement ». S’agissant des statistiques livrées avant-hier, la propagation du coronavirus a fait quarante-deux contaminés signalés dont trois nouveaux malades à l’île Sainte Marie, deux à Fenoarivo-Atsinanana et trente-sept à Antananarivo. Le même jour, quarante-quatre guéris sont rapportés dont deux à l’hôpital de Befelatanana dans la capitale, un à Antsirabe, quarante-et-un à Toamasina. S’agissant du cas de cette ville portuaire, vingt guéris sont signalés au centre de traitement d’Analamaloatra, quatorze à Analakininina, six au Centre régional de la jeunesse et des sports ou Crjs, un guéri à l’issue de soins à domicile.

Sur les cent-trente-cinq nouveaux contaminés totalisés en quarante-huit heures, quatre-vingt-treize ont été signalés hier. En dépit de ce nombre élevé de malades enregistré dans la journée d’hier, trente-neuf guéris et quatre patients sortis de l’état grave ont été enregistrés, d’où le nombre de formes graves porté à vingt. Plus de vingt-mille tests d’identification du coronavirus sont effectués jusque-là. Toujours hier, seuls les quinze porteurs de Covid-19 détectés par l’Institut Pasteur ont été localisés, dont respectivement, onze à Antananarivo, deux à Toamasina, un à Sainte-Marie, un à Fenoarivo-Atsinanana. La localisation des soixante-dix-huit autres contaminés reste inconnue. Parmi les trente-neuf guéris annoncés hier, vingt-trois sont à Toamasina, treize dans la capitale, et trois dans la région Analanjirofo dont le chef-lieu est Fenoarivo Atsinanana. La ville de Moramanga n’enregistre plus de nouveaux porteurs du coronavirus ces dernières quarante-huit heures. L’évocation de la guerre antivirale mise en exergue au début de la lutte contre la Covid-19 est écartée progressivement du langage des autorités depuis l’entrée dans le déconfinement actuellement marqué par une multiplication des cas nouveaux et une absence de résultats d’analyses de prélèvements provenant du nouveau laboratoire étatique appelé LA2M ces deux jours-ci après son inauguration

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi