Economie

Jean Jacques Ratsietison – « Prioriser d’abord la souveraineté sur la monnaie »

Jean  Jacques  Ratsietison,  économiste,  défend  la souveraineté  sur  la  monnaie.

La monnaie nationale a du mal à supporter les effets de la chute sur le marché de devise. Hier, le cours d’un euro est fixé à 4 300 ariary. L’ariary perd beaucoup de valeurs depuis plusieurs mois en raison de plusieurs paramètres économiques. Pour Jean Jacques Ratsietison, expert en économie, « la souveraineté nationale sur la monnaie devrait être restaurée le plus vite possible ».

Cet expert qui défend son idéologie sur la suppression du marché interbancaire de devise, pour que l’ariary puisse atteindre la même valeur que les monnaies étrangères, s’est exprimé sur le déséquilibre au niveau de cours de change. Jusqu’à présent, la théorie proposée par Jean Jacques Ratsietison n’a pas réussi à convaincre les décideurs.

Face aux débats sur la restauration de la souveraineté de Madagascar plutôt focalisée sur les valeurs culturelles, dont le fond du sujet repose sur l’initiative des dirigeants à rénover les infrastructures dans le Palais de la Reine, Jean Jacques Ratsietison suggère ainsi de « prioriser d’abord la souveraineté sur la monnaie » pour que l’économie malgache puisse retrouver sa place face à la crise mondiale d’une part, et pour que la population puisse souffler face à la chute du pouvoir d’achat. « Si on réussi à équilibrer le coût de l’ariary par rapport à celui de l’euro, le niveau de vie de plupart consommateurs, qui gagne moins de 2 dollars, sera rétablie », avance cet expert en économie.