Océan indien

Maurice – La chute de la natalité impacte la main-d’œuvre

Le constat est, pour le moins, saisissant. Face à un faible taux de natalité, 1,3 enfant par couple contre 2,3 enfants nécessaires au maintien de la population à son niveau actuel, la population décroîtra à partir de 2030 pour chuter à 800 000 d’ici 2 100, selon des statistiques des Nations unies sur les populations mondiales. Conséquence directe : la population en âge de travailler sera réduite à 830 000 paires de bras en 2030 et chuterait à 432 000 personnes en 2100. Il y a de quoi s’inquiéter…

Or, alors que les opérateurs économiques et autres partenaires sociaux s’attendaient à des mesures correctives dans le dernier Budget de l’alliance gouvernementale, tel ne semble pas être le cas. Aucune mesure concrète n’a été annoncée pour répondre à cette problématique. Ce qui interpelle économistes et spécialistes de la démographie.
«Il est alarmant de constater l’absence de quelque intérêt pour les questions liées au vieillissement de la population, à la baisse d’effectifs dans la population active et, à l’impact de la transition démographique sur le capital humain», note le démographe Kris Valaydon.

© lexpress.mu

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter