Accueil » Actualités » Ankaditoho – Douze personnes empoisonnées par la farine
Actualités Faits divers

Ankaditoho – Douze personnes empoisonnées par la farine

Empoisonnement. Toute une famille, habitant le quartier d’Ankaditoho du deuxième arrondissement, a été amenée d’urgence au centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona (CHU JRA) à Ampefiloha, la veille de la commémoration du retour à l’Indépendance de Madagascar. Ils étaient douze personnes à avoir été empoisonnées par un mélange de farine, d’œuf et d’huile , selon le Dr Christian Rakotonin-driana, médecin traitant au service de la Réanimation médicale et de toxicologie clinique de cet hôpital, hier. « Trente minutes après avoir consommé ce mélange, les victimes ont eu la diarrhée, et ont vomi. Déshydratés, ils étaient très affaiblis en arrivant chez nous », explique ce médecin. Ces douze personnes ne nécessitaient pas une hospitalisation, elles se sont rétablies après avoir reçu les soins nécessaires.
Cette intoxication alimentaire coïncide avec la découverte de neuf tonnes de farine moisie dans un lieu de stockage, aux environs de Tanjombato. C’était la semaine dernière, dans le cadre du contrôle des aliments périmés et irréguliers, établis par le ministère du Commerce et de la consommation, à la veille de la fête de l’Indépendance. « Ces denrées ont été déplacées dans trois lieux différents, avant d’être décelées », souligne Valonirina Randrianalisoa, directeur de la prévention des fraudes et protection des consommateurs, au sein du ministère du Commerce et de la consommation. Il est ainsi probable qu’une partie de cette farine périmée ait été déjà mise sur le marché, avant sa découverte. Valonirina Randrianalisoa précise, toutefois, qu’elle a déjà été placée dans un laboratoire de recherche pour des analyses sur ses éventuels impacts sur la santé.
Pour le moment, donc, il est difficile de confirmer le rapport entre cette intoxication alimentaire et cette farine périmée.

Miangaly Ralitera

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter