Actualités Economie

Mines – Le cours du nickel s’effondre

Le cours du nickel sur le marché international poursuit sa chute. Sur la bourse London Metal Exchange (LME), le prix de ce métal se négocie sous la barre des 10 000 dollars la tonne. Le 17 juin dernier, le cours était à 9 050 dollars la tonne. Ce qui est loin des 52 000 dollars où celle-ci s’est négociée en 2007.
Malgré cette chute de prix, Ambatovy continue toujours sa production de nickel raffiné et espère atteindre sa vitesse de croisière d’ici quelques années. La capacité de production de son usine est de 60 000 tonnes par an. Pour la société, il n’est pas question d’arrêter la production. Puisque, dans le secteur de métal de base comme le nickel, la rentabilité n’est pas immédiate mais à long terme.
Les spécialistes du marché de métal avancent que cet effondrement du prix du nickel est essentiellement lié au ralentissement de l’économie chinoise, première importatrice de matières premières. « La chute des prix des matières premières en général, et ceux du nickel en particulier, est tout d’abord liée à la crise financière de 2009 qui a eu des impacts sur le pouvoir d’achat des ménages en Europe et aux États-Unis. Ce qui a entraîné le ralentissement  de l’industrie manufacturière chinoise, d’où la réduction de l’importation de nickel par la Chine qui consomme 50% de la production mondiale », explique ce spécialiste.

Lova Rafidiarisoa