Accueil » Faits divers » Mahajanga – Des triporteurs vampirisés puis abandonnés
Faits divers

Mahajanga – Des triporteurs vampirisés puis abandonnés

Les  conducteurs  de  triporteurs  Majungais  sont  aux  aguet après  cette  série  de  vols.

Une série de vols de triporteurs suscite des remous à Mahajanga depuis trois mois. Les malfaiteurs s’emparent de ces véhicules, dérobent les principales pièces puis abandonnent l’épave dans leur repaire.

Un pan de voile est levé après une série de vols de triporteurs dans la ville de Mahajanga. Deux individus ont été pris sur le fait samedi à l’aube à Ankazomenavony. Les malfaiteurs étaient en train de dérober leur butin, un triporteur de marque Bajaj, subtilisé pendant la nuit dans le quartier de Manjarisoa lorsque des riverains qui les ont repérés ont alerté les forces de police. Cernés, les deux lascars n’ont pas réussi à s’enfuir. Une caisse de clés qu’ils utilisent pour démonter les triporteurs volés ont été pris en leur possession. D’ailleurs, ces deux mécaniciens de fortune, motivés par l’appât du gain facile étaient à l’œuvre lorsque la police les avait cueillis. L’enquête des deux hommes a révélé des actes récurrents. C’est depuis trois mois que les deux suspects sont dans ce business juteux. Trouvant le repaire parfait à Ankazomenavony, c’est en ces lieux à l’écart de la ville qu’ils détachent les pièces les plus prisées et faciles à vendre qui les intéressent pour ensuite abandonner sur place l’épave.

La police a mis à nu six cas de vols similaires, impliquant le duo criminel. Spécialiste de la vente de pièces volées de triporteur, il les écoule dans la ville des Fleurs même.

Dans la journée du 26 avril avril, deux triporteurs ont été volés. L’un a disparu à Betamanga pendant un court moment d’absence de son conducteur. Deux jours après, les malfaiteurs ont fait parler d’eux à Tsaramandroso. Le véhicule dépouillé des pièces les plus importantes a été abandonné à Tsararanano Ambany.

Mise en garde

Le 8 mai, la bande de voleurs a sévi lors d’un spectacle. Un conducteur de triporteur qui avait laissé son véhicule un court moment en a fait cette fois-ci les frais. La veille, un autre vol a été commis dans le quartier de Fiofio et l’épave abandonnée dans la zone de désossage de prédilection des malfaiteurs à Ankazomenavony.

Compte tenu de ces vols répétés, la police a lancé un appel à l’endroit des conducteurs et propriétaires de triporteurs. Par prudence, il appelle les conducteurs à le verrouiller à chaque arrêt. L’officier a dans la foulée mis en garde les receleurs et acheteurs de pièces détachées volées, vendues à vil prix par les personnes qui vivent derrière ces actes répréhensibles.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter