Accueil » Social » Drogue – L’addiction à l’héroïne touche de plus en plus les jeunes
Social

Drogue – L’addiction à l’héroïne touche de plus en plus les jeunes

La  présentation  de  l’étude  menée  par  l’association Aro  Aina  à  l’Immeuble  Pradon.

L’addiction aux drogues prend de l’ampleur dans le pays. L’Association Aro Aina alarme sur la situation notamment auprès des plus jeunes.

L’ÉTAT des lieux de la consommation d’héroïne à Madagascar par l’association Aro Aina, association qui œuvre pour la lutte contre les drogues, dresse un constat inquiétant par rapport à la dépendance des jeunes à cette substance. La présentation a eu lieu à l’Immeuble Pradon Antanimena le mercredi dernier. L’association Aro Aina est composée de psychologues, de médecins addictologues, des médecins généralistes, des éducateurs, des animateurs ainsi que des citoyens sympathisants. Cette étude menée par l’association Aro Aina indique que les personnes dépendantes à l’héroïne sont de plus en plus jeunes, parmi eux, l’âge minimal est passé à 13 ans.

L’addiction à cette substance est perçue même auprès des élèves. L’échange sur le thème de la consommation de l’héroïne est sorti après qu’une étude qui s’est étendu sur trois ans a été effectuée. « On constate que le nombre de patients qui sont pris en charge dans le Centre de Cure Aro Aina (CCCA) a augmenté. L’étude menée depuis 2019 indique que l’addiction à l’héroïne est beaucoup plus nombreuse que la consommation d’alcool notamment chez les jeunes. Il s’agit de 26% des patients actuellement », indique le Docteur Andriamiarinarivo Miarintsoa, présidente de l’Association Aro Aina. Les adolescents sont les sujets les plus concernés. « 95% des patients ont entre 17 à 22 ans et 88% sont des garçons », enchaine le médecin. Les principaux facteurs qui pourraient expliquer cette tendance à la hausse tournent autour des problèmes familiaux des sujets.

Question de santé publique

« Le manque de communication entre les parents et l’adolescents fait partie des facteurs. Egalement, le divorce des parents ou encore le manque de contrôle. L’influence de l’adolescent et les substances qui pullulent constitue grandement à l’augmentation de l’addiction des jeunes à ce genre de drogue », déplore le Docteur Andriamiarinarivo. La consommation d’Héroïne a des effets néfastes sur les adolescents. « L’héroïne est une drogue qui entraine un ralentissement du fonctionnement du cerveau. Mis à part l’addiction, les effets physiques ainsi que les effets psychologiques et psychiatriques sont pesants. Certains de nos patients viennent de leur plein gré, d’autres sont accompagnés par les parents ou les directeurs d’école pour se faire sevrer », avance le responsable. Limiter ainsi qu’éliminer l’entrée des jeunes dans les consommations des produits addictives semble bien avoir des enjeux prioritaires en matière de santé publique. En dépit des programmes de prévention, le nombre de jeunes augmente d’année en année. Néanmoins la police nationale entend faire des descentes après des écoles à titre de contrôle.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter