Régions

Mahajanga – Le préfet toujours en bonne forme

Le préfet Lahanaina Fitiavana Ravelomahay se porte très bien.

De retour d’Antananarivo où il a passé deux jours, le préfet de Mahajanga est la cible des réseaux sociaux. On le dit porteur de covid-19, ce qu’il dément.

Qui veut nuire au président du Centre de commandement opérationnel du covid-19 (CCO) dans le Boeny, Lahanaina Fitiavana Ravelomahay ? On affirme qu’il est porteur de coronavirus, depuis lundi soir. Plaisanterie de mauvais goût et diffusion de fausse nouvelle, selon lui. La rumeur s’est répandue sur toute la toile, provoquant une véritable panique parmi la population. Pourtant, le président du CCO de Boeny est bel et bien en forme, hier dans les locaux de la préfecture de Mahajanga, à Mahabibo. Il a ressenti un certain malaise du fait d’une hausse du taux de glycémie, à son retour de la capitale où il a accompli une mission de deux jours. À son retour, il a effectué un test de covid-19 et le résultat a été négatif. Mais comme il a choisi de se faire soigner à l’hôpital, et la rumeur s’est répandue, car des passants l’ont certainement aperçu. Il fera une déclaration ce jour, au siège du CCO à Mahabibokely, pour précision.

Par ailleurs, les résultats des vingt-cinq tests PCR effectués sur les cent personnes con tac ts du cas confirmé prouvé le 17 mai, ne sont pas encore connus. La population attend impatiemment le « verdict ». Ils s’inquiètent surtout que les vingt cinq personnes pourraient avoir contaminées d’autres, durant leur mise en quarantaine chez eux.

En ce qui concerne la lutte contre le fléau, les membres du CCO Boeny sont unanimes pour affirmer que le port du masque est le meilleur moyen de lutter contre la propagation de la pandémie à Mahajanga. Les forces de l’ordre effectuent des sensibilisations dans les lieux publics, mais 80% de la population de la ville n’en est pas encore convaincue. Une partie des conducteurs de voitures et de motos en portent cependant, mais dans les principaux marchés, peu de gens en mettent.