Accueil » Magazine » Alaotra-Mangoro – Trois villes, trente sept cas
Magazine Santé

Alaotra-Mangoro – Trois villes, trente sept cas

Le personnel médical a reçu des équipements pour éviter la contamination.

Les populations de trois villes dans la plus importante région rizicole du pays affrontent le coronavirus. Trente-sept malades sont répertoriés dans la région.

La première région où trois villes distinctes comptent des malades du coronavirus. C’est le cas de l’Alaotra-Mangoro, importante région rizicole du pays, dont le chef-lieu, la ville d’Ambatondrazaka compte depuis quarante-huit heures, un malade du coronavirus. À 119 km de là, la localité d’Andilamena est le lieu de découverte de trois porteurs du covid-19. Entre Ambatondrazaka où résident plus de quarante mille habitants et Andilamena où vivent moins de vingt-mille âmes, une liaison routière de 111 km assimilée à une route nationale existe. Tandis qu’Andilamena se trouve au Nord d’Ambatondrazaka, au sud de cette ville se trouve Moramanga où les malades viennent d’augmenter de sept.

Avant l’annonce officielle de l’existence de ces sept nouveaux cas à Moramanga, le député élu dans cette circonscription, le Dr Lova Herizo Rajaobelina a parlé de « vingt-six malades déjà hospitalisés à Moramanga ». Un centre d’isolement est en préparation dans cette ville afin de se préparer à la poursuite de la lutte contre le covid-19, et l’hôpital qui s’y trouve et une annexe prennent déjà en charge les malades du coronavirus. Pour le cas d’Andilamena, le député Patrice Rakotoarimanana s’active dans le partage prévu de cinq mille cache-bouches afin de réduire a priori la propagation du coronavirus dans la localité.

Dans la région Alaotra-Mangoro où se trouvent à la fois Moramanga, Ambatondrazaka et Andilamena, des personnes en provenance de la capitale y sont rentrées pour rejoindre leur village natal, lors de la parenthèse d’ouverture des liaisons routières régionales le mois dernier. Plusieurs originaires de ces localités poursuivent leurs études ou exercent leurs activités professionnelles à Antananarivo, qui compte également dix nouveaux malades du coronavirus rapportés hier.

La comptabilisation du nombre de malades dans les trois villes dans l’Alaotra-Mangoro dégage un effectif de trente-sept malades dont vingt-six hospitalisés à Moramanga avant la découverte de sept nouveaux malades dans cette ville et quatre autres à Ambatondrazaka et Andilamena réunis.

Dans la région voisine qu’est l’Atsinanana, le cap des deux cents malades est déjà largement dépassé. Vingt nouveaux malades sont signalés à Toamasina d’après les autorités, hier. Avec l’absence de cas de guérison constatés, les statistiques officielles livrées hier valables pour l’ensemble du territoire national, portent à quatre cent trente-sept le nombre de malades tandis que le nombre de guéris reste à cent quarante-sept. Trois laboratoires dans la capitale se déploient dans l’analyse des prélèvements sur toutes les personnes suspectes et le laboratoire mobile à Toamasina est également opérationnel.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter