Actualités Social

Université d'Antananarivo – Les cours se poursuivent à Ankatso

Une grève superficielle. La majorité des salles de l’université d’Antananarivo ont été occupées, hier. Ce, malgré l’annonce de grève du Syndicat des enseignants-chercheurs et des chercheurs-enseignants de l’enseigne- ment supérieur (SECES), section Antananarivo, mardi.
« Nous n’avons pas encore décidé de suspendre les cours au sein de notre département, donc, je continue à travailler », souligne une enseignante de la faculté des Lettres et des sciences humaines, ayant requis l’anonymat. Le président national du SECES, Dimby Ralambomanana précise par ailleurs que le syndicat ne peut obliger personne à suivre son mouvement.
Le ministère des Finances et du budget (MFB), pour sa part, désapprouve cette grève du SECES. « La grève des enseignants du SECES ne devrait pas avoir lieu », apprend-t-on d’un communiqué envoyé par le MFB. Des négociations auraient eu lieu entre les membres du SECES, le MFB, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (MESUPRES), en présence du Premier ministre Olivier Mahafaly.
Ces enseignants exigent le paiement de leurs indemnités de résidence et de logement. « Ce n’est pas une requête, c’est notre droit », précise le président national du SECES, avant de continuer, « Seul le conseil national décidera d’une grève générale ». Ce conseil national se tiendra la semaine prochaine.
Le ministre du MESUPRES, Marie Monique Rasoazananera, quant à elle, est  optimiste et avance « Nous sommes en pleine négociation. Il ne devrait plus rester que très peu de choses à régler ».

Miangaly Ralitera

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter