Braquage - Une attaque avortée à Mahitsy


Une tentative de vol à main armée a été avortée par les gendarmes, hier, à Mahitsy. L’un des trois bandits a été arrêté avec des armes et une moto. Place à l’enquête. Le plan de trois braqueurs ne s’est pas déroulé comme ils l’ont tramé. Ils projetaient de perpétrer un hold-up, celui d’attaquer une station-service située à Mahitsy, hier. Les gendarmes sont intervenus à temps. Ils ont mis la main au collet de l’un des braqueurs et trouvé en sa possession un pistolet, une barre à pince et un portable. Une moto de compétition avec laquelle ils comptaient s’enfuir après leur forfait a également été saisie. Vers 2h30 du matin, le commandant de brigade a reçu l’appel d’un civil digne de foi qui l’a avisé du va-et-vient du trio à Manjarano Mahitsy. Des éléments de patrouille ont rapidement été mobilisés et envoyés sur place. Les quidams ont décampé sans demander leur reste dès qu’ils les ont vus débarquer. Ratissage Une course-poursuite a eu lieu. Résultat, un des fuyards a été pris dans les mailles du filet. Âgé de 29 ans, il demeure à Antamboho Vatobe, une localité appartenant à la commune d’Ambatomanga, du district d’Arivonimamo. Il a été fouillé. L’on a découvert les armes sur lui. La marque du pistolet rouillé ne pouvait être identifiée. Il était sans chargeur ni cartouche. Les deux coauteurs se sont évanouis dans la nature, sans laisser la moindre trace. Le ratissage n’a pas donné grand chose. Une filature suit son cours pour pouvoir remonter jusqu’à eux. Une collecte de renseignements bat son plein à cet effet. « Ils seront appréhendés, advienne que pourra. Ceux qui ont une information menant à leur capture sont priés de la transmettre à la gendarmerie », avance le commandant de compagnie d’Ambohidratrimo. Cuisiné, l’autre, placé en garde-à-vue, est passé aux aveux. Selon ses propos, ils sont arrivés à Mahitsy lundi à 17 heures pour commettre leurs méfaits. Ses acolytes en cavale seraient les instigateurs. Leur moto a été mise en fourrière dans les locaux de la brigade. Ses clefs ont été confisquées. La station-service prise pour cible est maintenant hors de danger, grâce à l’intervention rapide des hommes de la gendarmerie nationale.
Plus récente Plus ancienne