Accueil » Régions » RN4 – Des transporteurs clandestins à Maevatanana
Régions

RN4 – Des transporteurs clandestins à Maevatanana

Un réseau de transporteurs clandestins sur la route nationale n°4 a été démantelé par les Gendarmes samedi dans la région Betsiboka à Maevatanana.

Des guichetiers de la zone régionale d’Analamanga, Boeny et Betsiboka se mettent en relation pour organiser les voyages. Des chauffeurs avec leurs aides et des intermédiaires composent le réseau et ont été également pris.

Onze passagers ont été attrapés à bord d’un taxi-brousse de marque Sprinter samedi soir à Maevatanana par les Gendarmes, ils ont quitté Mahajanga et ont payé 200000 ariary par personne.

Douze personnes sur les trente-deux appréhendées provenaient de la région Sofia, une personne arrivait de Mampikony et le reste en provenance d’Analamanga. Elles ont avoué leur forfait et étaient déférées hier après les enquêtes.

Le Préfet de Maevatanana, Bazezy Clavelah, a déclaré que les passagers étaient placés et isolés dans un endroit et des tests ont été effectués. « C’est un véritable danger car on ignore l’état de santé de ces personnes. Cette situation peur créer un problème dans la région», a souligné le Préfet de Maevatanana, dimanche.

Les passagers ont effectué plusieurs transbordements comme il était de pratique depuis la fermeture de la circulation sur la nationale. Mais cette foisci, ils étaient coincés.

Par ailleurs, le barrage sécuritaire à Ambondromamy est déplacé vers le croisement de la rn6 entre Manerinerina et Ambondromamy, et un autre est créé entre le croisement de Tsaratanana et Ambondromamy.

Face aux mesures sanitaires et restrictions concernant le secteur du transport national, des personnes bloquées à Mahajanga ou à Tana tentent de revenir par n’importe quel moyen. Mais des précautions et contrôles stricts sont désormais pris par les forces de l’ordre pour arrêter ces voyages clandestins.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter