Accueil » Régions » Diana – Les chefs Fokontany reçoivent leurs indemnités
Régions

Diana – Les chefs Fokontany reçoivent leurs indemnités

Les chefs fokontany assurent le service de proximité.

Mieux vaut tard que jamais. Les cinq cent quatre vingt quatre chefs fokontany de quatre districts de Diana ont perçu leurs indeminités de six mois.

Si auparavant, les chefs fokontany sont oubliés et confrontés au retard de paiement d’indemnités, cette fois , ce n’est plus le cas pour les cinq cent quatre vingt-quatre chefs fokontany des quatre districts et une préfecture de police de la région Diana, car ils viennent de percevoir leurs six mois d’indemnités plus précisément de juin jusqu’au mois de décembre 2020. Ce, grâce à l’initiative du gouvernorat de ladite région, sous la houlette du Gouverneur Daodo Arona Marisiky, à liquider le plus vite possible le montant total des indemnités provenant du ministère de l’Intérieur et de la décentralisation .

Jafimanjo, notamment directeur de l’administration générale et régionale de la région Diana, a tout mis en œuvre pour la réussite des paiements dans toutes les soixante-six communes urbaines ou rurales, catégorie-1 ou catégorie-2. Pour ce faire, il s’est déplacé expressément au niveau des districts pour éviter aux bénéficiaires les désagréments des déplacements. Et tous ont obtenu leurs parts, même les chefs des certains fokontany nouvellement créés.

Corruptions

Ces chefs fokontany ne sont pas rémunérés par les communes où ils effectuent la totalité des tâches de base dans leurs circonscriptions respectives . Ils perçoivent de l’État une subvention respective de 30 000 ariary par mois pour la commune categorie-1 et 20 000 ariary pour la catégorie-2 , somme souvent versée avec une à plusieurs années de retard. Étant donné que le comité du fokontany comprend un chef Fokontany et un adjoint, ce dernier touche également sa part de 20 000 ariary et 15 000 ariary selon la catégorie.

Force est de constater que le manque de motivation financière se répercute énormément sur le travail des chefs fokontany et leurs adjoints, et les induit dans diverses tentatives de corruption. Ainsi, le problème de non-régularisation de leurs indemnités mine l’administration de proximité dans la plupart des communes où les responsables se font souvent payer pour exécuter des services publics.

« Grâce aux efforts déployés par le ministère et la région Diana , cette motivation arrive à point nommé, car certains d’entre eux abandonnent leur poste pour aller vaquer à d’autres occupations plus lucratives, or dans le contexte sanitaire actuel, on a besoin de leurs contributions effectives » a affirmé le billeteur.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter