Sport

4h honda – À la recherche de nouvelles dates

Les  pilotes  pourraient  être  invités  à  courir  les  4h  en  milieu ou  fin  d’année.

Il y a deux semaines, l’annulation des 4h Honda portait un coup de massue sur le moral de tous les passionnés de motocross. Pour la simple raison que les préparatifs étaient déjà bien calés.

D’autant plus que l’on se dirigeant vers une des plus belles éditions de ces dernières années, vu le plateau. Mais voilà, l’épidémie de coronavirus en a décidé autrement. Depuis, une idée fait son chemin. Celle de trouver de nouvelles dates en milieu ou fin d’année, pour l’édition 2020.

D’ailleurs, le communiqué des organisateurs se veut explicite à ce propos : « La course d’endurance 4h Honda, initialement prévue les samedi 14 et dimanche 15 mars au SRK Imerintsiatosika, est annulée, pour être reportée à une date ultérieure, qui n’a pas encore été déterminée ».

La saison 2020 doit initialement compter dix-huit manches, soit huit en cham­pionnat « MX », ainsi que dix en championnat « enduro/endurance ». Pour l’instant, aucune décision n’a été prise, concernant une éventuelle modification du calendrier.

Mais une chose est sûre, celui-ci est très chargé. Trouver un weekend de libre s’annonce ainsi difficile, mais pas impossible toutefois. Il conviendra aux organisateurs de chercher un terrain d’entente avec les dirigeants fédéraux.

Plusieurs pilotes étrangers participent aux 4h, chaque année. Français, Congolais et Réunionnais devaient être de la partie pour l’édition 2020. Sauf qu’ils ont rebroussé chemin en raison de l’annulation du rendez-vous des 14-15 mars derniers. Reviendront-ils si de nouvelles dates sont définies prochainement, quand la situation reviendra à la normale ?

Difficile à dire. Tout simplement parce qu’ils doivent également honorer les échéances dans leurs pays respectifs. La question de leur disponibilité pose problème.

Si la présence des coureurs venant de l’extérieur laisse un doute, l’affluence des locaux devrait rester intacte. Pour la simple raison que les 4h ont été, sont et resteront toujours un événement mythique.

« À ne rater sous aucun prétexte », s’accordent à dire tous les inconditionnels de moto tout-terrain. Pour preuve, en 2012, elles avaient déjà été annulées. Des fortes intempéries avaient endommagé le site d’Amba­tolampy Tsimahafotsy à l’épo­que. En remplacement, l’UMM avait organisé une course similaire de 4h à Iavoloha et les pilotes avaient répondu massivement à l’appel.