Sport

CAN 2019 – Six groupes pour la phase finale

Les Barea pourraient se retrouver dans le chapeau 4, d’après les observateurs.

Nouvelle formule. La 32e édition de la Coupe d’Afrique des Nations marquera le début d’une nouvelle ère. Il s’agira de la première CAN à vingt-quatre nations.
Auparavant, la phase finale n’en comptait que seize. Les vingt-quatre pays seront répartis dans six groupes de quatre, pour la phase de poules. Et ce à l’issue du tirage au sort prévu le vendredi 12 avril.
Par la suite, les deux premiers de chaque groupe seront qualifiés pour les huitièmes de finale. Les quatre « meilleurs troisièmes » complèteront le tableau de la phase à élimination directe.
Le tirage au sort du 12 avril se tiendra au Grand Sphinx de Gizeh, un site touristique de renom au Pays de Pharaons. D’après les prévisions de nombreux observateurs, Madagascar devrait être versé dans le quatrième et dernier chapeau.

La Grande île s’y retrou­verait en compagnie de la Mauritanie, de la Namibie, du Bénin, du Kenya et de la Tanzanie.
Ce changement de formule a été adopté lors du symposium de la CAF, en 2017 au Maroc. Cette augmentation du nombre de participants entraîne une augmentation du nombre de matches.
On passe ainsi de trente-deux à cinquante-deux rencontres au total. Idem pour la durée du tournoi, qui s’éta­lera du 21 juin au 19 juillet, soit trente jours, ainsi que le nombre de stades, qui passe de quatre à six.
Deux enceintes seront sollicitées au Caire, en l’occurrence le Stade international et le Stade de la Produc­tion militaire. Ils disposent respectivement d’une capacité de 74 000 et de 30 000 spectateurs. Dans les provinces, citons les stades de Suez (25 000 places), d’Ismaïlia (18 000 places), d’Alexandie (20 000 places), et de Port-Saïd (18 000 places) que ce soit dans la capitale ou ailleurs, l’Égypte réserve des conditions particulières aux joueurs, dont les organismes seront mis à rude épreuve, notamment par les températures très élevées.
C’est pourquoi les Barea seront en stage au Maroc, avant le coup d’envoi de la compétition, afin de s’habituer au climat du Maghreb.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter