Economie

Vanille – Un prix minimum fixé

La ministre du Com­merce, de l’industrie et de l’artisanat, Lantosoa Rakoto­malala est descendue dans la région Sava. Un déplacement qui fait preuve de bonne foi quant à la volonté de l’état de trouver au moins un compromis dans le prix. La vanille verte s’achète entre 160 000ariary et 220 000 ariary le kilo dans les régions Analanjrofo et Vatovavy Fitovinany, pour être revendue à 550 000 ariary au plus, aux exportateurs. Les collecteurs se sentent lésés avec ce prix très en deçà de sa valeur normale avec le transport, ou encore le coût de traitement de la vanille verte. Des collecteurs et exportateurs de la région Sava se rendent dans ces deux régions pour chercher de l’or vert. Devant les autorités et les acteurs en vanille de la région Sava, la ministre a ainsi imposé un prix fixe de 900 000 ariary par kilo de la vanille verte à la collecte auprès des planteurs- producteurs et 1 250 000 ariary la vanille traitée à l’export. « Si cette décision s’applique à la lettre, nous avons de l’espoir pour cette campagne qui finit au 31 mai » réagit un représentant de société de collecte dans la région Vatovavy Fitovinany.