Social

Circulation – Les rues de la capitale se dégradent

Les automobilistes se plaignent de l’état des rues d’Antananarivo. Les nids de poule se situent un peu partout en ne citant qu’Antsa­kaviro, 67ha, Ambon’Isotry, Antohomadinika. Cela créé les embouteillages mons­tres dans ces zones.

A Antsakaviro, les véhicules sont contraints de rouler lentement. La circulation est alternée. « Les nids de poule peuvent endommager le carter d’une voiture si les chauffeurs ne les aperçoivent pas. Au moins des travaux d’urgence doivent être réalisés », affirme Andry, chauffeur de taxi à Besarety. Les rues d’Ivandry à Tsara­saotra qui ont été élargis avant l’arrivée du Pape François, en septembre, présentent déjà des petits nids de poule.

Selon le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’habitat et des travaux publics, ces rues peuvent être réparées par l’entreprise si la rue se dégrade dans la période de garantie. En ce qui concerne les autres rues, la responsabilité revient à la Commune urbaine d’Antananarivo. La réhabilitation des rues d’Antananarivo a été réalisée par le ministère de Travaux publics car les rues se dégradaient à cause des passages de cyclone.