A la une Politique

Gouvernement – Les entretiens battent leur plein

Le mandat du gouvernement Ntsay arrive à son terme.

La composition de la nouvelle équipe gouvernementale devrait être connue cette semaine. Les deux chefs
de l’Exécutif ont fait passer des entretiens aux ministrables durant le week-end.

Ce sera ce week-end, au plus tard. C’est ainsi que certaines sources dans les sphères du pouvoir parlent de l’imminence du remaniement du gouvernement. En attendant le jour J, Andry Rajoelina, président de la République, assisté de Christian Ntsay, Premier ministre, procèdent aux entretiens des ministrables.

Des entretiens des personnes pressenties comme ayant les compétences pour siéger au sein du gouvernement se sont déroulés durant le week-end. Selon les informations, le chef de l’État, notamment, aurait cogité sur la composition de la nouvelle équipe gouvernementale depuis le début de l’année. Il aurait rencontré ceux qu’il estime avoir le background et les épaules nécessaires aux fonctions au sein de l’Exécutif, depuis quelques temps.
Le mandat attribué par le président de la République au gouvernement est arrivé à échéance, vendredi. À s’en tenir aux informations qui se chuchotent, toutefois, le locataire d’Iavoloha n’a pas attendu cette date du 24 janvier pour faire la sélection des éventuels remplaçants des membres de l’équipe en place. Lors du petit déjeuner de presse qu’il a donné, lundi dernier, Andry Rajoelina a confirmé que le mandat de la team Ntsay, était proche du
terme et qu’il y aura un remaniement.

L’annonce de la nouvelle équipe gouvernementale était attendue depuis vendredi donc. Seulement, le choc des intempéries qui a fait plusieurs milliers de sinistrés et près d’une vingtaine de morts a retardé l’échéance. Le timing aurait été mal vu, d’autant plus que le gouvernement a déclaré le sinistre national.

Des jeunes
Il est probable que les deux chefs de l’Exécutif attendent une accalmie des conséquences des intempéries avant de présenter la nouvelle équipe gouvernementale bien que certaines sources l’annoncent pour, aujourd’hui. Selon les informations, en effet, le président Rajoelina aurait dû poursuivre sa tournée des zones sinistrées durant le week-end, mais ses déplacements seraient reportés pour demain.

Durant le petit déjeuner de presse du 20 janvier, à Iavoloha, le chef de l’État a déclaré sans ambages que les maillons faibles au sein du gouvernement seront écartés. Qu’il ne veut plus de boulet, mais de personnes capables de suivre le rythme qu’il impose pour concrétiser les objectifs de son Plan émergence de Madagascar (PEM), qui sera publié en mars, au plus tard. Rien de certain ne filtre, pour l’heure, sur le nombre de remplacement qui sera effectué, ni les départements concernés.

À s’en tenir aux propos du chef de l’État, si les critères politiques seront toujours tenus en compte dans la nouvelle formation gouvernementale, la compétence, le dynamisme et la technicité pèseraient lourd dans le choix des nouveaux ministres. D’après les indiscrétions, la tendance serait de miser sur la jeunesse. Quelques-uns des personnes ayant passé les entretiens seraient aux alentours de la quarantaine voir moins. Des jeunes gens blindés de diplôme avec un parcours professionnel brillant et un fort background.

Même l’Assemblée nationale, qui selon les informations, devrait avoir trois sièges au sein du gouvernement, aurait proposé ses ministrables en prenant en compte les critères jeunesse, compétence et expérience convaincante. Au moins deux jeunes députés qui n’auraient même pas quarante ans, figureraient dans la short-list que la Chambre basse aurait remise aux chefs de l’Exécutif.

En attendant la liste finale, toutefois, les états-majors de chaque parti au sein de la coalition politique au pouvoir s’activent pour espérer aligner leurs favoris et s’arroger les cabinets qu’ils convoitent. Certains ministres en place, par ailleurs, profitent des intempéries pour multiplier les sorties sur terrain hyper-médiatisées et largement relayées sur les réseaux sociaux. À l’approche de la sentence présidentielle, chacun, visiblement, jette son va-tout dans le jeu.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Raraharam-pirenena ity tsy ilaina famindram-po. Na mahomby na tsy mahomby. Miombon-kevitra @ Atoa Filoham-pirenena Andry Rajoelina aho raha toa ka hisy @ ireo Ministra ireo no handraisany fanapahan-kevitra ho atsahany @ asa aman’andraikiny rehefa hita sy tsapa fa tsy nahomby satria averiko ihany hoy aho fa tsy ilaina indra-fo ny raharaham-pirenena Malagasy fa ilaina Mpitondra sy Mpitantana ary tompon’andraikitra tena miasa mafy toan’ Atoa Filoham-pirenentsika Andry Rajoelina ary koa