Actualités Social

Formation professionnelle – Un millier de centres non agréés

Lydia Toto, ministre de l’Emploi, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle a fait état de plus de mille centres de formation professionnelle irréguliers, répartis dans tout Madagascar. « Rares sont les centres de formation ayant une autorisation d’ouverture et d’exercer.  Ils font une concurrence déloyale avec ceux qui sont réguliers, alors qu’ils ne sont même pas habilités par la suite, à délivrer des certificats non agréés », a-t-elle souligné.
Au début de ce mois, la ministre a annoncé que sa direction donnera six mois à ces centres de formation pour régulariser leur situation. C’était, hier, lors du lancement de l’atelier de concertation du système de contrôle de la formation professionnelle, à Ampefiloha.
Une norme de standard de formation pour les centres de formation privés et publics devra sortir, à l’issue de cet atelier. Cette norme touche notamment les équipements de l’établissement, la qualité des formateurs ainsi que le certificat de fin de formation.
Une décision pour rendre plus crédible le capital humain. La formation professionnelle est sûrement l’alternative la plus choisie par les milliers de jeunes qui abandonnent souvent très tôt les bancs de l’école, et optent pour ces formations afin d’assurer leur insertion professionnelle. Ce sera également l’opportunité pour identifier les compétences exigées par les sociétés permettant d’axer les offres de formation.

M.R.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter